Fabrice Fiorèse, conseiller spécialisé en clash

Par la voix de son porte-parole, Fabrice Fiorèse, le syndicat des esclaves et des malaimés du foot s’est exprimé sur la situation de Stéphane Sessegnon en conflit ouvert avec le PSG.

L’organisation, qui rassemble des joueurs qui ont tous été maltraités par leur club ou leurs supporters alors qu’ils souhaitaient partir pour progresser, parmi lesquels Hatem Ben Arfa, Frédéric Piquionne, Adrian Mutu, Demba Ba, Lassana Diarra, Charles N’Zogbia, Adil Rami, Franck Ribéry, Rod Fanni, Mateja Kezman ou Baky Koné, a affirmé que Paris devait laisser partir le milieu de terrain offensif Béninois.

Estimant que les choses ont pris de telles proportions qu’un départ est inéluctable, Fiorèse n’a pas pour autant épargné Sessegnon dont l’influence sur le terrain ne lui semble pas criante.

Cela ressemble à un tacle à l’endroit de celui qui n’est peut-être plus à jour de ses cotisations alors qu’il avait rejoint le syndicat lors de son départ du Mans vers Paris Saint-Germain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *