Une araignée dangereuse soupçonnée après des cas de névrose — Perpignan

08 Août, 2017, 16:35 | Auteur: Christine Vaugrenard
  • Pyrénées-Orientales des cas de nécrose signalés après des piqûres d'araignée

Infection à la suite d'une piqûre d'araignée commune ou œuvre de la redoutée araignée recluse brune?

La psychose est en train de gagner les Pyrénées-Orientales depuis le début du mois de juillet.

Le premier cas de morsure attribué avec certitude à cette araignée dans le sud de la France remonte à 2000. Au cours du dernier mois, au moins quatre patients ont en effet été hospitalisés à la clinique Saint-Pierre à Perpignan après une piqûre d'araignée. La question se pose depuis plusieurs semaines dans la région. Les patients se présentaient avec une plaie infectée assez large, des rougeurs et au centre, un début de nécrose matérialisé par un trou dans lequel la chair noircit progressivement. Elle confie cependant n'avoir "jamais vu ça avant ". Les patients décrivent tous les mêmes symptômes. "Ça brûle, ça fait vraiment très mal", glisse Véronique, tandis que Laetitia explique avoir un "trou assez profond".

A lire aussi: Insolite. "Je demande à voir la bête". Les avis divergent, certains soulignant que sans avoir vu l'arachnide, il est impossible de confirmer ou d'infirmer cette thèse.

Recommande: