Un faux cadeau pour la fiscalité française — Neymar au PSG

08 Août, 2017, 19:53 | Auteur: Eugenie Lecerf
  • Neymar ici le 1 mars 2017 devrait bénéficier du statut

Car pour le PSG, l'arrivée de Neymar signifierait à n'en pas douter une hausse des ventes de maillots et davantage de spectateurs au Parc des Princes. Sur France Inter, le ministre de l'Action et des Comptes Publics a estimé que la venue du Brésilien serait un très bon atout pour le fisc français, en raison de l'impôt que le joueur devra payer sur les 30 millions d'euros net de son salaire annuel. Une arrivée attendue par les supporters, mais aussi par les ministres des Comptes publics: "Si Neymar vient dans un club français, effectivement le ministre des Comptes publics se réjouit des impôts qu'il va pouvoir payer en France".

L'arrivée - encore hypothétique - de la star brésilienne Neymar au Paris-Saint-Germain pourrait rapporter à l'État français autour de 100 millions d'euros lors du transfert puis environ 37 millions d'euros par an. Pour Thierry Granturco, l'hypothèse la plus vraisemblable est que le PSG paie 222 millions d'euros directement à Neymar et que le joueur rachète ensuite lui-même sa clause libératoire. "Il vaut mieux que ce joueur de football paie ses impôts en France, plutôt qu'il ne les paie ailleurs".

Une somme qui ne prend cependant pas en compte le statut fiscal particulier dont bénéficiera Neymar, comme plusieurs autres grandes stars du football en France. Ce qui en brut équivaudrait à 62 millions d'euros. Avec le régime d'impatriation, le joueur peut déduire de cette somme une prime qui, elle, n'est pas imposée. Selon 20 minutes, la réponse n'est pas claire car les écarts de salaires entre joueurs sont devenus tellement importants qu'il est aujourd'hui compliqué de déterminer un salaire de référence fiable. Soit près de 300 millions d'euros sur les cinq prochaines années. "Ce montant sera évidemment pris en charge par le club", précise Jacques Saurel. Cette somme de 37,5 millions d'euros correspond à la différence entre le salaire brut et le salaire net, c'est à dire 27 millions d'euros, additionnée à 10,5 millions d'euros de cotisations sociales, environ. Selon les règles fiscales françaises, le joueur intégrerait la tranche la plus élevée d'imposition, celle à 45 %.

L'attaquant sera néanmoins exonéré d'impôt sur la fortune (ISF) pendant cinq ans.

Tout d'abord, le simple transfert du joueur du FC Barcelone au Paris Saint Germain pourrait rapporter gros.

La prime à la signature et l'opération de transfert de Neymar, d'un montant record de 222 millions d'euros, vont également générer des gains. "Si le PSG gagne plus d'argent, cela conduira à une hausse des recettes de TVA et une hausse des recettes liées à l'impôt sur les bénéfices des sociétés", estime Pierre Rondeau.

Recommande: