Renault finalisera ce lundi un accord de co-entreprise en Iran

07 Août, 2017, 15:53 | Auteur: Eugenie Lecerf
  • Renault va augmenter sa capacité de production en Iran grâce à un accord de co-entreprise

La coentreprise sera installée à Saveh, à environ 120 kilomètres au sud-ouest de Téhéran, a encore précisé cette source.

" La première phase de cet accord d'une valeur de 660 millions d'euros prévoit la construction de 150 000 voitures " par an, a détaillé Mansour Moazami, le patron de l'Organisation pour la rénovation et le développement industriel. Près d'un tiers de la production sera destiné à l'exportation. Selon les termes de l'accord, 30 % des véhicules et des pièces détachées produits dans cette usine iranienne seront exportés. Elle produira des modèles Renault Symbol et Duster de Dacia, marque roumaine rachetée par Renault.

Un "accord stratégique" avait été signé en septembre 2016 à Paris entre Renault et le ministre iranien de l'Industrie Mohammad Reza Nematzadeh pour la création de cette nouvelle entreprise commune en Iran.

PSA Peugeot Citroën a conclu l'an dernier un accord avec le constructeur iranien Khodro pour ouvrir usine devant assurer une production annuelle de 200.000 voitures.

"Notre coopération avec nos partenaires historiques Iran-Khodro et Saïpa va continuer avec force et se développer" a encore ajouté M. Bolloré.

L'Iran produit quelque 1,35 million de véhicules par an et les autorités entendent porter ce volume à trois millions d'ici 2025. Mais, ces entreprises devront satisfaire les conditions de qualité et de prix généralement déterminantes. Après le retour de Peugeot et de Total, c'est un nouveau signe du développement des liens commerciaux entre Paris et Téhéran.

Renault sera l'actionnaire majoritaire de la coentreprise créée avec le groupe iranien Parto Negin Naseh et IDRO, le fonds d'investissement et de rénovation de l'industrie de l'Iran.

Recommande: