Quels sont les risques — Oeufs contaminés

11 Août, 2017, 16:50 | Auteur: Christine Vaugrenard

Saisie par les ministères en charge de l'agriculture, de la santé et de la consommation, l'Anses a mené une évaluation des risques liés à la consommation de ces œufs.

Près de 250.000 oeufs contaminés au fipronil, importés de Belgique et des Pays-Bas, ont été "mis sur le marché" en France depuis avril, a indiqué, ce vendredi, le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert, tout en assurant que "le risque pour la santé humaine est très faible". "À ce jour, aucune consommation de viande de poulet de chair contaminée au fipronil n'a été rapportée", précise-t-elle. Si le fipronil est autorisé en tant qu'antiparasitaire pour soigner les animaux de compagnie, son utilisation est interdite pour traiter les animaux d'élevage destinés à la consommation. Mais en prévention, l'agence rappelle " qu'en cas de dépassements des niveaux de consommation maximale d'œufs ou de viande (...) contaminés (...), le risque ne peut être exclu".

Le 20 juillet dernier, les autorités belges ont informé la Commission européenne de la présence du fipronil dans des œufs et des viandes de volailles pondeuses provenant de ces deux pays.

"Les effets qui pourraient survenir en cas d'ingestion, au vu du mécanisme d'action du fipronil et des données expérimentales, sont des effets neurotoxiques, et notamment des convulsions " souligne l'agence, qui observe néanmoins, que "ce type d'effet n'a (...) pas été observé dans les cas d'ingestion directe accidentelle de produit à base de fipronil recueillis (...) dans le cadre de la toxicovigilance ".

Dans son rapport, l'Anses estime que "le fipronil a une toxicité modérée" et note que "les effets observés chez l'Homme, à la suite de l'exposition aiguë à des préparations contenant du fipronil, sont généralement bénins". A l'échelle internationale, "les rares observations de convulsions relevées (.) sont liées à des ingestions de grandes quantités de ce type de produits", ajoute l'Anses. "Des niveaux de dose de l'ordre de 10 fois la dose de référence aigüe n'ont conduit qu'à des symptômes bénins et réversibles, notamment des troubles digestifs, y compris chez l'enfant". Ainsi, au vu de la concentration actuelle de fipronil dans les œufs contaminés, un adulte de 70 kg peut en consommer jusqu'à 10, en une journée, et rester en dessous de la valeur toxicologique de référence aiguë.

L'Agence poursuit tout de même ses investigations dans les élevages français et étrangers concernés.

- " cette traçabilité sera assurée à la fois sur les établissements d'ovoproduits et sur les établissements producteurs d'aliments à base d'œufs et d'ovoproduits. Ils provenaient des Pays-Bas et de la Belgique et sont passés par deux centres d'emballage d'œufs dans le Nord et la Somme. Ils seront remis sur le marché en cas de résultats favorables.

Recommande: