Ligue 1, Rudi Garcia boude la victoire face au FC nantes — OM

13 Août, 2017, 13:29 | Auteur: Hugues Grosjean
  • Plusieurs abonnements sont possibles au stade de la Beaujoire. Il est prudent de les prendre avant la fin de ce mois

C'est logiquement Clinton Njié qui le remplaçait dans le onze de départ, où la surprise se nommait Anguissa, préféré à Sanson. Nantes 0-1 Marseille But: Ocampos (87e) Rudi Garcia a choisi. Dès la 4e minute de jeu, il s'est illustré en détournant une frappe lointaine de Franck Zambo-Anguissa. Le portier des Canaris s'illustrait tout au long de la première période avec des parades décisives et spectaculaires. Avec de longs ballons et de la vitesse, les Olympiens ont réussi à percer la défense adverse mais n'a pas su mettre en défaut Ciprian Tatarusanu durant la première mi-temps. Pourtant, le coach Ranieri était obligé de remplacer Rongier, Bammou puis Kacaniklic, tous blessés lors des 24 premières minutes! Mais les péripéties nantaises n'ont pas eu de conséquences immédiates. Pour les Nantais, cette défaite est cruelle et une très mauvais affaire comptable mais la grinta affichée, totalement absente il y a une semaine dans le Nord, donnera sans doute des raisons d'espérer à Ranieri avant le déplacement à Troyes.

L'Olympique de Marseille aurait pu s'en vouloir. En deuxième mi-temps, le goal n'a pas eu grand-chose à faire. C'est une évidence, l'OM qui s'acharne à recruter absolument un attaquant de pointe a besoin de deux choses: davantage de sérénité sur ses arrières et davantage de liant entre ses lignes. Il est sorti à la 57e minute, remplacé par Morgan Sanson. Sans compter la mésaventure de Diego Carlos qui, l'épaule probablement démise, a tenu à rester sur le terrain pour jouer le dernier quart d'heure.

En seconde période les Nantais n'ont pas vraiment inquiété Mandanda. Rémy Cabella entrait en jeu pour les cinq dernières minutes. Mais c'est un autre remplaçant, Lucas Ocampos de la tête, qui parvenait, enfin, à tromper le gardien roumain suite à un centre de Florian Thauvin, à peine prolongé par Valère Germain.

Les Nantais se réveillaient après l'ouverture du score. Ils se procuraient trois énormes occasions par Sala et Iloki, dont une qui s'écrasait sur la transversale de Steve Mandanda. Rudi Garcia en est pourtant beaucoup moins satisfait. Avec six points, ils pointeront évidemment dans les équipes de tête au classement.

Voilà comment bien commencer le marathon de cinq matches en quinze jours qui attend les Marseillais jusqu'au 27 août.

Recommande: