Les lots concernés identifiés, "pas de toxicité pour la santé" — Oeufs contaminés

12 Août, 2017, 16:56 | Auteur: Christine Vaugrenard
  • Les lots concernés identifiés,

"La Belgique et les Pays-Bas, en particulier, en ont l'obligation". Le négociant néerlandais de fipronil a été entendu comme suspect le 31 juillet. Le lanceur d'alerte qui serait à l'origine du renseignement, Nick Hermsen, a enfoncé le clou vendredi, racontant aux médias belges qu'il avait alors nommément désigné les deux entreprises aujourd'hui soupçonnées d'être à l'origine de la fraude: le distributeur de produits sanitaires belge Poultry-Vision et la firme de désinsectisation ChickFriend. L'enquête pénale a débuté à la mi-juillet, a précisé le parquet.

"Le parquet tient à souligner qu'elle prend les faits très au sérieux, vu leur gravité, leur ampleur, leur caractère organisé et leur contexte international", a indiqué le parquet d'Anvers dans un communiqué.

" L'appât du gain a conduit à l'ajout de produits interdits dans des traitement utilisés par l'industrie alimentaire, mettant ainsi à mal la sécurité alimentaire et la confiance du citoyen dans cette industrie", a commenté le parquet.

Ces opérations interviennent alors que la crise des oeufs contaminés continue de préoccuper les autorités sanitaires en Europe, même si les risques pour la santé du consommateur sont a priori limités.

Quinze pays de l'Union européenne, ainsi que la Suisse et Hong Kong, sont pour l'instant touchés par la crise des œufs contaminés, a annoncé hier la Commission européenne (CE).

La direction départementale de la Protection des Populations du Maine-et-Loire (DDPP) a par ailleurs bloqué "les oeufs [encore dans leur] coquilles présents sur site" et "les lots de produits finis fabriqués à partir des matières premières concernées". Or si l'on rencontre couramment du Fipronil dans les colliers antipuces des animaux de compagnie par exemple, son utilisation est proscrite auprès d'animaux destinés à la consommation humaine.

Comme en France, des entreprises de transformation sont également touchées dans le Grand-Duché.

"Le ministre de l'Agriculture a annoncé que " tous les produits contenant des œufs issus des élevages contaminés seront retirés du marché dans l'attente de résultats d'analyse " et que ces aliments " seront remis sur le marché en cas de résultat favorable ".

Il a affirmé qu'un signalement en ce sens avait été reçu par les autorités néerlandaises dès novembre 2016, mais qu'elles n'avaient pas donné suite, ce que La Haye a contesté.

Des œufs contaminés par le fipronil ont fait leur entrée en France.

"A ce moment-là, il n'y avait aucune indication d'un risque aigu pour la sécurité alimentaire".

Recommande: