Le nombre d'amendes explose à Paris — Airbnb

11 Août, 2017, 13:04 | Auteur: Eugenie Lecerf
  • Espagne Barcelone menace de durcir encore sa guerre contre Airbnb

Un montant qui ne concerne que les six premiers mois de 2017 mais s'avère déjà treize fois supérieur à celui de l'année dernière.

Outre Airbnb, acteur majeur du secteur avec ses 60.000 annonces rien qu'à Paris, près de 300 plateformes de location sont passées au peigne au fin par la DLH. "C'est terminé", explique la Direction du logement et de l'habitat au Parisien.

En tout, les fraudeurs parisiens ont été condamnés à verser 615.000 euros d'amende contre 45.000 en 2016. Leur tort: ne pas avoir déclaré leur location à la Ville et avoir dépassé les 120 jours de location par an autorisés par la loi. Le Parisien et France Inter, qui révèlent ces informations, ont interrogé Ian Brossat, adjoint au logement à la ville de Paris et pour lui, "on ne peut pas accepter d'avoir des centre-villes complètement désertés parce que des logements ont été transformés en machine à cash". Autre raison invoquée par la DHL: le juge est plus sévère car les propriétaires sont désormais censés connaître la loi. Avant, il y avait le bénéfice du doute. Afin de limiter cette pratique, les loueurs devraient, à partir d'octobre prochain, être obligés de se déclarer à la Ville de Paris avant de se voir attribuer un numéro précis à faire figurer sur toutes leurs offres de location sur n'importe quelle plateforme.

Recommande: