Le ministre se veut rassurant

12 Août, 2017, 20:32 | Auteur: Valentin Naude
  • Le scandale des oeufs contaminés continue de se répandre

Comment est né ce scandale? Impossible pour l'exploitant de commercialiser ses œufs pendant une période de trois mois. En effet, ceux-ci ont acheté un désinfectant, le Dega-16, à la société néerlandaise ChickFriend qui se serait elle-même fournie auprès de la société belge Poultry-Vision. En effet, un éleveur du Pas-de-Calais a spontanément signalé aux services du ministère que le produit incriminé avait été utilisé par son intégrateur belge. Aux Pays-Bas, des millions d'œufs ont été détruits et 180 élevages ont été bloqués. Un manquement aux règles de solidarité qui a permis à cette crise alimentaire de s'étendre à au moins 12 pays de l'Union européenne, et d'impacter rien qu'en France des dizaines d'entreprises tout au long de la chaîne de production, jusqu'au consommateur.

En Belgique, 57 sociétés, représentant 86 poulaillers, sont suspectées d'être contaminées, soit un quart des 210 élevages de poules pondeuses du pays.

Le scandale des œufs contaminés au Fipronil s'étend à plusieurs états européens, la chasse a débuté dans de nombreux supermarchés. On comptait déjà la France, la Suède, le Royaume-Uni, l'Autriche, l'Irlande, l'Italie, le Luxembourg, la Pologne, la Slovénie ainsi que la Suisse.

L'Union européenne veut convoquer une réunion sur la crise des œufs contaminés, qui s'étend désormais à quinze pays d'Europe, et dont les responsables sont traqués par la justice. Informé que 13 lots d'oeufs contaminés en provenance des Pays-Bas ont été livrés à deux fabricants de produits à base d'oeufs, le ministre de l'Agriculture français a également annoncé le lancement d'une enquête de grande envergure. Le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation a révélé vendredi matin, au micro de RMC, les conclusions de l'enquête de l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation) sur les oeufs contaminés par l'insecticide fipronil.

Travert a néanmoins donné la référence d'un "deuxième lot qui vient des Pays-Bas", portant le code 0NL43651-01 et comprenant "environ 48.000 œufs qui ont été mis en vente par des magasins Leader Price entre le 19 et le 28 juillet".

Le fipronil est un pesticide considéré comme modérément toxique pour l'homme par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Il assure que "tout risque pour la santé est écarté".

Œufs contaminés: le scandale a-t-il été étouffé? Strictement interdit sur les animaux destinés à la consommation humaine, il est toujours largement utilisé comme antiparasitaire (antitiques, antipuces) pour les animaux de compagnie " contextualise le journal français. Des questions demeurent en revanche sur les produits transformés contenant des oeufs, comme la mayonnaise par exemple. Pour rappel, contre toute réalisation capable d'affecter l'environnement, les autorités doivent agir. Ce qui restait des deux lots concernés a été retiré.

Recommande: