La production de l'OPEP augmente et dépasses les limites qu'elle s'était imposée

10 Août, 2017, 21:51 | Auteur: Eugenie Lecerf
  • Baisse plus forte que prévu des stocks de pétrole américains

Le baril de " light sweet crude " (WTI) pour livraison en septembre, référence américaine du brut, a terminé à 49,56 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), gagnant 39 cents par rapport à la clôture de mardi. Les deux éléments principaux qui nourrissent cette progression sont, selon John Kilduff d'Again Capital, l'annonce mercredi du repli bien plus marqué que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis et "le fait que le marché ait choisit de se concentrer dans le rapport mensuel de l'Opep sur la révision à la hausse de ses prévisions de demande".

Même si “la forte hausse de la production de la Libye et le Nigeria continue d'inquiéter les investisseurs”, ajoutent-ils, et que ni la Libye, ni le Nigeria ne sont astreints au respect des quotas.

Les pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui se sont retrouvés cette semaine à Abou Dhabi, s'écartent de leur accord limitant leur production.

L'OPEP prévient que des développements politiques ou des changements des politiques monétaires, tout particulièrement aux Etats-Unis ou en zone euro, pourraient menacer cette dynamisme économique.

Le prix du pétrole n'a pas remonté comme prévu, malgré la réduction historique de la production de pétrole des pays de l'OPEP et d'autres producteurs de pétrole. Et que la production de ces derniers augmente. Mais l'Arabie Saoudite, l'un des chefs de file du cartel, a aussi vu ses extractions progresser modestement de 31.800 barils par jour.

Plus près de nous, les statistiques pétrolières hebdomadaires américaines qui seront publiées tout à l'heure sont attendues avec optimisme par les opérateurs: le consensus anticipe une nouvelle baisse des stocks de pétrole brut (- 2,7 millions de barils), ceux d'essence devant se contracter de 1,5 million de barils. Cette demande s'élèverait à 97,77 millions en 2018, en hausse également de 1,28 million de barils par jour.

Recommande: