La crise des œufs contaminés arrive en France

09 Août, 2017, 19:12 | Auteur: Christine Vaugrenard
  • Risque de contamination : Aldi retire les œufs de ses magasins

La France se retrouve à son tour touchée par le scandale des œufs contaminés au fipronil.

Millions d'oeufs détruits L'ampleur de la crise n'est apparue au grand jour que la semaine dernière aux Pays-Bas, où une centaine d'élevages ont été bloqués et des rappels massifs ordonnés.

Les supermarchés néerlandais et allemands avaient commencé jeudi à retirer en masse et vendredi, à plus petite échelle, les autorités sanitaires suédoises et belges ont également commencé à tracer et retirer des lots d'oeufs suspects.

Le ministère de l'Agriculture poursuit le décompte.

La France devient le cinquième pays européen à être touché par la crise du fipronil, après les Pays-Bas, l'Allemagne et le Royaume-Uni et la Belgique.

Si le fipronil est interdit dans l'Union européenne sur les animaux destinés à la consommation humaine, comme les poules et leurs oeufs, il est en revanche présent dans de nombreux produits antiparasitaires pour les animaux de compagnie (sprays, pipettes et colliers anti-puces et anti-tiques pour chiens et chats) et dans des produits à usage domestique contre les infestations (anti-termites, anti-fourmis, anti-blattes.). Dénoncé par d'anciens associés, l'homme est soupçonné d'avoir commandé de grandes quantités de Fiprocid, un médicament pour animaux contenant du fipronil, à une usine roumaine.

Des enquête pénales sont en cours aux Pays-Bas et en Belgique pour identifier les responsables de la mise sur le marché alimentaire du friponil.

Les lots concernés étaient destinés à deux établissements de fabrication de produits à base d'œufs de la Vienne et du Maine-et-Loire et une enquête est en cours, a précisé le ministère dans un communiqué de presse. Dixit " J'attends des autorités compétentes qu'elles élucident ce dossier rapidement et minutieusement.

Des œufs contaminés ont-ils été commercialisés? Dans l'Hexagone, cinq entreprises françaises "ont reçu des oeufs contaminés " au fipronil provenant des Pays-Bas et de Belgique, a indiqué, hier soir, le ministère de l'Agriculture. "On a quand même un recul de 20 ou 30 ans sur cette molécule et à ce jour l'OMS n'a jamais décelé ni de troubles hormonaux concluants ou de démarrage de cancers plus importants sous l'effet du fipronil". L'Autorité européenne de sécurité des aliments sera épaulé par l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) pour rédiger un avis sur les risques pour la santé humaine.

Y a-t-il un risque pour la santé du consommateur?

Les œufs dont on parle pour la France venaient d'élevages néerlandais ou belge qui utilisaient ce désinfectant et où des traces de pesticides ont été identifiés. En outre, tout dépend de l'élevage d'où proviennent les œufs, car si le désinfectant a été vaporisé en présence des poules dans le poulailler, la dose sera supérieure aux cas où les éleveurs auront pris la peine de sortir leurs volailles.

Il a été informé le 28 juillet par un de ses partenaires belges que le produit incriminé " avait potentiellement été utilisé dans son élevage ".

Le ministère livre également le résultat des analyses conduites dans l'élevage du Pas-de-Calais " dont l'éleveur avait spontanément déclaré l'utilisation de DEGA16 par son intégrateur".

Recommande: