La Corée du Nord menace de lancer ses missiles sur cette cible

13 Août, 2017, 04:08 | Auteur: Valentin Naude
  • Trump a adressé un

En juillet, le Nord a mené deux tirs réussis de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM), mettant une bonne partie du continent américain à sa portée.

Donald Trump a également évoqué une intervention au Venezuela, pays en proie au chaos, contre le président Nicolas Maduro.

"Trump est en train de mener la situation dans la péninsule coréenne au bord d'une guerre nucléaire", a ajouté KCNA.

Si la Corée du Nord menace régulièrement de détruire les Etats-Unis, la quantité de précisions fournies dans ce rapport est inhabituelle. Comment le dossier nord-coréen peut-il s'imbriquer entre les différents dossiers; Mer de Chine du Sud, Taiwan, tensions autour du libre-échange, etc... qui occupent Chine et Etats-Unis? Vendredi, M. Trump avait assuré que l'option militaire était désormais " prête à l'emploi ". Pour Masao Okonogi, professeur émerite spécialiste de la Corée du Nord à l'université japonaise de Keio, l'annonce ressemble plus à un avertissement qu'à une menace.

Rappelant avoir eu un entretien productif avec M. Trump en marge du sommet du G20 le mois dernier à Hambourg, le président chinois a estimé qu'entretenir des contacts étroits était "très important pour le développement des relations sino-américaines". Pyongyang fera face à une puissance de "feu et de colère telle que le monde n'en n'a jamais vu" si elle renouvelle ses menaces contre les Etats-Unis, a promis en réponse mardi le président américain.

"Si la Corée du Nord fait quoi que ce soit - ne serait-ce qu'en songeant à attaquer des gens que nous aimons, ou nos alliés, ou nous-mêmes - ils devront vraiment s'inquiéter", a-t-il déclaré depuis son golf de Bedminster, dans le New Jersey, où il passe des vacances. Les deux présidents "ont réitéré leur engagement mutuel envers une dénucléarisation de la péninsule coréenne", a indiqué la Maison-Blanche. "Il y a des plans militaires pour à peu près toutes les crises du globe (.) Ces plans sont continuellement mis à jour et présentent des options au président. Il n'y a rien de nouveau", a-t-il dit sous couvert d'anonymat.

Quatre missiles seront tirés simultanément, a expliqué l'armée. Les missiles survoleraient le Japon avant d'atterrir dans les eaux internationales, à 40 km de Guam.

Dans un discours télévisé, le gouverneur du territoire américain a déclaré qu'il travaillait avec Washington pour "assurer (sa) sécurité". "D'abord, durant sa campagne, Donald Trump avait toujours théorisé le fait qu'il fallait surprendre l'adversaire dans le but de ne pas être en mesure de dévoiler son jeu".

Pékin prône une résolution "négociée", renvoyant dos à dos Washington et Pyongyang.

"Les actions du régime de la RPDC (la Corée du Nord, ndlr) seront à chaque fois largement surpassées par les nôtres et il perdrait toute course aux armements ou conflit qu'il déclencherait", a insisté l'ancien général des Marines, soulignant l'isolement grandissant de Pyongyang.

Recommande: