La Bourse de Paris encore sous pression géopolitique

11 Août, 2017, 12:18 | Auteur: Eugenie Lecerf
  • LES MARCHÉS EUROPÉENS EN NETTE BAISSE À MI-SÉANCELES MARCHÉS EUROPÉENS EN NETTE BAISSE À MI-SÉANCE

La Bourse de Paris a clôturé en net repli (-1,40%) ce mercredi, sérieusement minée par l'affrontement verbal entre les États-Unis et la Corée du Nord. L'armée nord-coréenne a menacé d'une attaque de missiles sur l'île de Guam dans le Pacifique, où les Etats-Unis détiennent une base navale.

"La Corée du Nord est une vraie menace, mais la réaction délirante du président laisse entendre qu'il pourrait envisager d'utiliser les armes nucléaires américaines en réponse à un commentaire désagréable d'un despote nord-coréen", a déclaré Eliot Engel, membre démocrate de la Commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, regrettant une "ligne rouge absurde" que Kim Jong-Un allait inévitablement franchir. Les résultats semestriels ont déçu les attentes de l'analyste qui estime notamment que la faiblesse du dollar va peser sur la valorisation. A 17h45, l'euro s'échangeait à 1,13283 franc, après avoir un plus bas dans la journée à 1,12596 franc, un niveau atteint pour la dernière fois en juillet. La production industrielle française a reculé en juin, alors qu'elle a augmenté au Royaume-Uni. A 11h55, le SMI reculait de 1,54% à 9021,33 points avec un plus bas à 9014,81 et un plus haut à 9089,60. Le Swiss Leader Index (SLI) a cédé 1,54% à 1441,70 points et l'indice élargi Swiss Performance Index (SPI) 1,42% à 10'282,86 points. Sur les trente valeurs vedettes aucune ne se mouvait dans le vert. JPMorgan a abaissé l'objectif de cours de Swiss Re (-1,9%) et a confirmé "overweight". ABB (-1,9%) et LafargeHolcim (-1,8%) n'ont fait guère mieux, alors que Geberit (-1,1%) est parvenu à tirer les marrons du feu à la dernière minute. Les valeurs du luxe Swatch (-1,9%) et Richemont (-1,6%) étaient aussi nettement sous pression, souffrant de la remontée du franc, selon des courtiers. A Tokyo, le Nikkei 225 a symboliquement abandonné 0,05% après sa forte baisse de 1,29% la veille. Adecco (-1,2%) limitait aussi relativement la casse qui, avec Zurich (-2,0%), publiera des chiffres partiels jeudi. La veille, l'indice avait fini en petite hausse de 0,21%.

Dans un premier temps, Dermira versera un montant de 80 millions de dollars.

Recommande: