Il cache son VIH à sa compagne et la contamine

09 Août, 2017, 17:04 | Auteur: Christine Vaugrenard
  • Images d'illustration

Le trentenaire a expliqué avoir été tellement amoureux de la jeune femme qu'il n'avait pas osé la mettre au courant de son état de santé, "de peur de la perdre", a expliqué une source proche du dossier au Parisien.

Il a été mis en examen pour "administration de substance nuisible", "harcèlement" et "envois réitérés de messages malveillants".

Fin 2016, Inès, 25 ans, découvre catastrophée les résultats du laboratoire de Rouen: les analyses sanguines viennent de démontrer sa séropositivité. Elle appelle son ancien petit ami parisien pour le prévenir et tenter d'obtenir une explication.

Conscient depuis dix ans qu'il était séropositif, Richard l'a volontairement caché à sa compagne.

Contamination et harcèlement. Dans le cadre de ce dossier, transmis à la PJ parisienne, Richard a été convoqué au commissariat mercredi avant d'être placé en garde à vue. Il invoque aussi l'amour pour justifier les nombreux messages harcelants et désagréables qu'il lui avait adressés après leur rupture. Richard, ancien toxicomane est déjà connu des services de police pour des affaires de violences, de vols, de cambriolages et aussi de stupéfiants entre 1978 et 2006. Selon nos informations, après une période de chômage, il travaillerait aujourd'hui dans un salon spécialisé dans le piercing. La poursuite de l'enquête permettra de déterminer si d'autres contaminations volontaires ont eu lieu.

Cinq affaires similaires ont défrayé la chronique judiciaire ces dernières années. Les prévenus avaient écopé de peines allant de 5 à 12 de prison ferme. Enfin, en octobre 2011, à Paris, neuf ans d'emprisonnement ont été prononcés contre un jeune homme qui avait contaminé son ancienne petite amie.

Recommande: