Deux arrestations — Oeufs contaminés

13 Août, 2017, 16:42 | Auteur: Valentin Naude
  • Scandale-alimentaire œufs contaminés : un élevage du Pas-de-Calais sous surveillance

Le lanceur d'alerte à l'origine du renseignement, Nick Hermsen, a enfoncé le clou en racontant ce vendredi aux médias qu'il avait nommément désigné les deux entreprises à l'origine de la fraude: le distributeur de produits sanitaires belge Poultry-Vision et la firme de désinsectisation ChickFriend.

La Commission européenne a informé les autorités françaises que des lots d'œufs contaminés par le fipronil, en provenance des Pays-Bas, avaient été livrés à des établissements de fabrication d'ovoproduits de la Vienne et du Maine et Loire.

Les autres pays mentionnés par M. Rosario sont la Suède, le Royaume-Uni, l'Autriche, l'Irlande, l'Italie, le Luxembourg, la Pologne, la Roumanie, la Slovénie, le Danemark et la Suisse.

À l'origine de l'affaire, l'utilisation du fipronil par des sociétés de désinfection intervenant dans des exploitations agricoles aux Pays-Bas, en Belgique, en Allemagne et dans le Pas-de-Calais (nord de la France).

Premier pays d'Asie concerné, Hong Kong "a indiqué avoir trouvé des oeufs" néerlandais contaminés, a précisé l'exécutif européen.

Le fipronil, considéré par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme "modérément toxique" pour l'homme, est dangereux pour les reins, le foie et la thyroïde s'il est absorbé en grande quantité.

Aux Pays-Bas comme en Belgique, des enquêtes pénales sont en cours sur l'utilisation frauduleuse du fipronil.

Des produits transformés ayant comme ingrédient des oeufs suspects, comme de la mayonnaise, ont également été retirés. Le ministère annonce toutefois une saisie de l'Anses "pour obtenir un avis sur les risques pour la santé humaine liés à l'ingestion d'œufs ou de produits contaminés par le fipronil ".

Deux enquêtes distinctes ont été ouvertes en Belgique et aux Pays-Bas pour retracer les circuits de commercialisation des lots contaminés.

Plusieurs perquisitions ont été menées jeudi lors d'une opération concertée dans les deux pays, aboutissant à l'arrestation aux Pays-Bas de deux dirigeants d'une des entreprises incriminées, ChickFriend selon les médias néerlandais.

Le dirigeant de Poultry-Vision a été "entendu" en juillet, puis "relâché sous strictes conditions", précise le parquet, qui "prend les faits très au sérieux, vu leur gravité, leur ampleur, leur caractère organisé et leur contexte international". Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Recommande: