Corée du Nord : Merkel contre "l'escalade verbale"

12 Août, 2017, 03:36 | Auteur: Valentin Naude
  • Loin d’essayer de faire retomber la fièvre Donald Trump a redoublé de virulence face à la Corée du Nord en estimant que sa formule le feu et la colère promis à Pyongyang n’était peut-être pas assez dure

La Corée du Nord a averti qu'elle pourrait tirer des missiles près de l'île américaine de Guam, dans le Pacifique, alors que le président américain Donald Trump a promis au régime nord-coréen " le feu et la colère ".

L'armée doit présenter au jeune dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un un plan d'offensive contre Guam d'ici la mi-août, selon les militaires nord-coréens.

L'expression "verrouillée et chargée" ("locked and loaded") a été popularisée par le film "Iwo Jima" sorti en 1949 avec John Wayne et retraçant un épisode de la bataille du Pacifique durant la Seconde Guerre mondiale. "Le président Trump a dit que toutes les options étaient sur la table", y compris militaire, "et le gouvernement salue cette politique".

"S'il émet la moindre menace (.) ou s'il fait quoi que ce soit concernant Guam ou tout autre territoire américain ou un allié des Etats-Unis, il le regrettera vraiment et il le regrettera rapidement", a-t-il ajouté.

Le général Kim Rak Gyom, commandant du Corps stratégique de l'Armée populaire de Corée (APC), a affirmé dans un discours que le Corps étudiait le plan "de tirs d'encerclement autour de l'île de Guam", qui est à ses yeux "une action pratique pour frapper les bases américaines à Guam". Ces interventions sur les réseaux sociaux interviennent au beau milieu d'un très fort regain de tensions entre la Corée du Nord et Washington. La tension avec les Etats-Unis est brusquement montée depuis qu'elle a procédé en juillet à deux tirs d'essai de missiles balistiques intercontinentaux. Cela constituera "un avertissement crucial aux États-Unis", a prévenu la Corée du Nord. La Corée du Nord n'a pas manqué de répondre à son ennemi ce mercredi.

Des responsables américains ont également fait savoir vendredi que les manoeuvres militaires organisées annuellement avec la Corée du Sud iront de l'avant comme prévu plus tard ce mois-ci.

Plus tôt vendredi, la Chine avait tenté de faire retomber la fièvre.

Il y a "des résultats diplomatiques et je veux rester sur cette dynamique", a-t-il déclaré lors d'un déplacement en Californie, où il a mis en garde contre le scénario "catastrophique" d'un conflit armé.

Elle a souhaité une "étroite coopération entre les pays impliqués, notamment les Etats-Unis et la Chine", et a jugé qu'une "escalade rhétorique est une mauvaise réponse".

Recommande: