250.000 oeufs contaminés pourraient avoir été consommés en France

11 Août, 2017, 23:08 | Auteur: Valentin Naude
  • Des oeufs sont emballés prêts pour la distribution en Belgique

La Commission européenne doit réunir prochainement les ministres de la Santé des 12 pays concernés par la crise. Pour remonter jusqu'aux divers gâteaux, pâtes ou sauces pouvant contenir des traces de fipronil, "nous allons effectuer une traçabilité de l'aval qui sera systématique sur l'ensemble des œufs qui proviennent des élevages contaminés", soit 86 exploitations en Belgique et aux Pays-Bas, a-t-il poursuivi. Ces deux établissements situés dans les départements de Moselle et de Vendée ont réceptionné des ovoproduits contaminés en provenance de Belgique. Le Royaume-Uni, a annoncé hier que 700 000 œufs contaminés avaient été importés.Au Luxembourg, le distributeur Aldi a dû retirer ce qui restait de deux lots d'œufs, dont un présentant des taux de fipronil.

Face à l'ampleur de ce scandale, le commissaire européen à la Santé, Vytenis Andriukaitis, a annoncé vendredi que la Commission européenne allait convoquer une réunion des pays affectés par le scandale.

Aux Pays-Bas, les éleveurs biologiques "se sentent dupés par l'entreprise ChickFriend, qui leur avait vendu un produit propre et naturel", a souligné auprès de l'AFP Miriam van Bree, porte-parole de l'organisation pour l'agriculture biologique Bionext.

Dans le volet judiciaire du scandale, deux dirigeants de la société ChickFriend, soupçonnée d'avoir "appliqué le produit dans les élevages avicoles", ont été arrêtés jeudi aux Pays-Bas, où la justice a aussi dans son collimateur "le commerçant" qui a distribué du fipronil dans le pays.

En Belgique, l'enquête qui cible désormais 26 personnes et entreprises suspectes, dont des vétérinaires, selon les médias.

Les premières perquisitions ont été menées en Belgique en juillet, chez la société identifiée comme Poultry-Vision par les médias belges, dont un dirigeant a été entendu.

La Haye a réfuté toute accusation de négligence, assurant qu'il n'y avait "aucune indication d'un risque aigu pour la sécurité alimentaire" au moment de cette dénonciation anonyme. Cinq usines de fabrication d'ovoproduits (pâtisseries, pâtes et préparations pour gâteau, viennoiseries, etc.) ont ainsi reçu des lots d'œufs venant des Pays-Bas et susceptibles d'être contaminés.

Le fipronil est couramment utilisé contre les poux et tiques sur les animaux domestiques, mais interdit dans la chaîne alimentaire. En grande quantité, il est considéré comme " modérément toxique " pour l'homme par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), présentant notamment un danger pour les reins, le foie et la thyroïde.

Recommande: