Un tueur en série de chats condamné — Etats-Unis

17 Juillet, 2017, 14:36 | Auteur: Valentin Naude
  • Vidéo. 16 ans de prison pour un serial-killer de chats en Californie

Sur le siège passager, se trouve "Tabby", l'un des derniers chats disparus.

Son ADN l'a trahi.

Aux Etats-Unis, en Californie, un "serial-killer" de chats a été condamné à 16 ans de prison. L'un des cadavres de félin portait des traces de violences sexuelles. Au total, il dérobe 21 chats à leurs propriétaires, avant de les abattre. En septembre 2015, les habitants se sont inquiétés des disparitions successives de chats dans les environs. Il abandonne ainsi deux dépouilles dans les poubelles du voisinage, et rend même l'un des félins emballés dans un plastique et rangé dans une boîte à chaussures.

Robert Roy Farmer, 26 ans, fils d'un capitaine de police à la retraite, a été reconnu sur les images de la vidéosurveillance du quartier. Des gants maculés de poils et un couteau de chasse seront retrouvés indiquant que l'homme égrogeait sans doute, à l'arme blanche ou avec ses dents, les malheureuses bêtes dans son véhicule avant de leur faire subir des outrages abjects.

Mais l'affaire prend une tournure encore plus malsaine lorsque l'autopsie pratiquée sur le cadavre de l'animal dévoile des signes " d'abus sexuels ". Le principal intéressé niera formellement ces accusations.

L'expert psychiatre a décrit le suspect comme " perturbé et anti-social ". Sa famille s'est dite " mal à l'aise " en sa présence. Cependant, il ne sera pas inscrit sur la liste des délinquants sexuels. Une pétition qui réclamait au juge d'appliquer cette peine maximale avait récolté plus de 36.000 signatures sur le site Change.org.

Interdiction d'approcher des félins. Dans une lettre lue par son avocat, l'accusé a témoigné: " J'ai l'impression que c'est un autre homme qui a commis ces crimes. Le fait que j'étais hors de moi n'est en rien une excuse. Des aveux qui n'ont pas suffi à réconforter les maîtres des 21 petites victimes au tribunal.

Recommande: