Un médecin en garde à vue suspecté d'avoir détourné 420.000 euros — Toulouse

15 Juillet, 2017, 10:04 | Auteur: Christine Vaugrenard
  • Le médecin aurait réalisé un nombre de consultations disproportionné par rapport à la moyenne régionale et nationale

420 000 euros. C'est la somme mirobolante que ce médecin généraliste, exerçant sur la commune de Toulouse, est soupçonné d'avoir escroqué à la Sécurité sociale. "Selon les informations de 20 Minutes, un médecin généraliste toulousain a été interpellé mardi pour " escroquerie aggravée " et " complicité de faux et d'usage de faux ".

Les faits remontent à 2013 et ont duré trois ans. La secrétaire de ce médecin a été placée en garde à vue mais a été remise en liberté et aucune poursuite n'a été engagée à son encontre. Car c'est au praticien lui-même que les enquêteurs s'intéressent.

La Caisse primaire d'assurance-maladie (CPAM) de Haute-Garonne avait relevé un nombre effarant de consultations, qui pouvaient grimper jusqu'à 115 par jour. Et en utilisant les numéros de Carte Vitale de patients bénéficiant de la couverture médicale universelle (CMU). C'est là qu'il leur aurait facturé des consultations factices, parfois majorées de tarifs de nuit. "Seul le médecin est bénéficiaire du remboursement pour les patients sous CMU", précise le commissaire.

L'enquête est menée par la brigade de répression de la délinquance astucieuse, de la sûreté départementale, sous la direction du parquet de Toulouse suite à une plainte de la CPAM. Ses consultations duraient en effet 7 minutes en moyenne au lieu de 16 minutes chez la plupart de ses confrères. Par ailleurs, 50% de ses consultations étaient expédiées en moins de 5 minutes, et 15% en moins d'une minute.

C'est la CPAM de Haute-Garonne qui a donné l'alerte début 2016. Elle a abouti à la saisie, au titre des avoirs criminels, de la résidence principale où vivait le médecin avec sa famille, au sud de Toulouse. Le médecin a quant à lui été placé en garde à vue, et devait être entendu par un juge ce jeudi matin.

Recommande: