Santé. Les femmes en situation de précarité renoncent à se soigner

07 Juillet, 2017, 18:40 | Auteur: Christine Vaugrenard
  • L'accès aux soins est de plus en plus difficile pour les femmes précaires

Le Haut conseil à l'égalité juge donc que -les femmes en situation de précarité représentant une population spécifique- les politiques publiques doivent en tenir compte et ainsi intégrer la question du genre dans les études statistiques et dans les réponses à apporter. Le Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes alerte sur les difficultés d'accès aux soins de santé des femmes en situation de précarité. Le dernier rapport du Haut Conseil à l'égalité, qui va être remis ce vendredi à la secrétaire d'Etat en charge de l'égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa, pointe une "urgence".

Contrairement aux idées reçues, la majorité des personnes en situation de précarité sont des femmes. Elles représentent ainsi six personnes sur dix ayant reporté ou renoncé à des soins au cours. C'est vrai au niveau des revenus. C'est aussi le cas pour les conditions de travail et le type d'emploi puisqu'elles constituent 70% des travailleuses pauvres, occupent 82% des emplois à temps partiel et 62% des emplois non qualifiés.

Pour donner quelques exemples, les ouvrières meurent plus de maladies cérébro-cardiovasculaires que le reste des femmes: leur taux de mortalité en moyenne trois fois supérieure à celle des cadres et professions intermédiaires. Ces dernières ont un moindre suivi gynécologique que les autres femmes, ont moins souvent recours aux dépistages du cancer du sein et de l'utérus. Selon ce rapport, que nos confrères de BFM TV ont pu consulter, les progrès accomplis en matière de santé " ne profitent pas à toutes et tous et les inégalités sociales perdurent ".

Recommande: