Olivier Lapidus nommé directeur artistique — Lanvin

12 Juillet, 2017, 02:22 | Auteur: Ingrid Allaire
  • Bouchra Jarrar, la créatrice aux origines marocaines, quitte la maison

Agé de 59 ans, diplômé de la Chambre Syndicale de la Couture parisienne et fils de Ted Lapidus, le couturier prend un nouveau tournant dans sa carrière de styliste après quelques années à expérimenter divers projets. Son départ "d'un commun accord" avait été annoncé jeudi par la griffe.

Il faut savoir que la plus vieille maison de mode française a du mal à sortir la tête de l'eau depuis quatre ans.

Après un passage chez Balmain Homme, il occupe ensuite la fonction de directeur artistique au sein de la maison créée par son père.

La créatrice a été nommée officier de l'ordre des arts et des lettres à Paris fin juin 2017, une distinction qui récompense les créatifs issus du milieu de l'art et de la littérature en France.

La première collection d'Olivier Lapidus pour la maison Lanvin sera celle de prêt-à-porter féminin pour l'été 2018. Avant-gardiste dans ce domaine de la technologie au service de la mode, il pourrait bien souffler un vent nouveau sur Lanvin, plus ancienne Maison de Couture Française. Chaque saison, il présente un défilé sur le format d'un web-film. C'est un défi fantastique de relancer la maison de Jeanne Lanvin.

Prendre la direction artistique de la légendaire maison Lanvin n'est pas un mince défi.

Lanvin est plongée dans les déboires depuis deux ans, depuis que Shaw-Lan Wang a brutalement renvoyé Alber Elbaz, son créateur de longue date, très apprécié et acclamé par la critique. Son parcours l'a ensuite emmené en Chine, où il a notamment habillé l'aviation civile.

Pour sa maison de couture digitale, ses premières collections sont faites de robes de soie, ornées de broderies, de dentelle, au style intemporel, inspiré par sa mère, ancien mannequin.

Olivier Lapidus prônait dès les années 1990 un mariage entre haute couture, artisanat et laboratoires de recherche industrielle, concevait robes à panneaux solaires, en fibres de fruits ou en poussière de pierres précieuses. "Je suis content d'être en phase avec mon temps et pas trop en avance pour une fois!", a-t-il déclaré récemment. La situation ne s'est pas redressée sous la direction artistique de Bouchra Jarrar, dont les collections à la sobre élégance, mariant masculin et féminin, ont pourtant été saluées par la presse. Une décision toute aussi radicale que symbolique.

Recommande: