Muguruza fait craquer Venus et s'offre un deuxième Grand Chelem

15 Juillet, 2017, 18:20 | Auteur: Hugues Grosjean
  • Venus Williams Wimbledon

Il a fallu attendre le 9e jeu pour voir les deux premières balles de break du match, dans la raquette de Konta, gommée cependant par Venus Williams qui renversait le bras de fer en sa faveur prenant ensuite le service de la Britannique au meilleur moment pour mener 1 set à 0 (6-4 après 38 minutes). "Je suis tellement contente", a savouré l'intéressée qui avait perdu la finale du dernier Open d'Australie, en janvier face à sa sœur Serena.

"Ce ne sera pas facile mais je vais donner le maximum", a promis l'Américaine devenue la joueuse la plus âgée à rallier la finale depuis sa compatriote Martina Navratilova, battue en 1994 par l'Espagnole Conchita Martinez.

Muguruza décroche son quatrième titre WTA, mais surtout son deuxième en Grand Chelem. C'était au deuxième tour, lors de sa seule réelle frayeur jusqu'ici face à Wang (4-6, 6-4, 6-1). Et me voici en finale. Déjà impressionnante en finale comme en demi-finale, où elle avait balayé l'invitée surprise Magdaléna Rybáriková, en deux petits sets (6-1, 6-1), Muguruza a reverdi à Wimbledon et mis fin à un sacré passage à vide. Ce sera, je crois, un autrematchhistorique. On le serait à moins: elle n'a plus joué de finale à Church Road depuis 2009, et n'avait d'ailleurs pas battu de membre du top 10 à Wimbledon depuis la demi-finale de cette édition 2009 (victoire face à Dinara Safina). Après les tournois d'Hobart en 2014 et de Pékin en 2015, elle avait gagné Roland-Garros l'an passé.

Elle avait pourtant bien d'autres choses en tête que le tennis en début de tournoi. Elle se frottera au stade ultime de la compétition à la Britannnique Johanna Konta (no 6), qui disputerait sa première finale majeure, ou à l'Américaine de 37 ans Venus Williams (no 10), sacrée à sept reprises en Grand Chelem dont cinq fois sur le gazon londonien.

Venus Williams a donc une belle opportunité de décrocher un huitième trophée majeur même si Muguruza, finaliste en 2015 et championne de Roland-Garros 2016, s'annonce coriace.

Recommande: