Mort du réalisateur culte de "La nuit des morts vivants" — George Romero

17 Juillet, 2017, 12:14 | Auteur: Abel Leblanc
  • Mort de George Romero Le bel hommage de Stephen King à son

La planète cinéma et les fans de films de zombies pleurent la disparition de George A. Romero, réalisateur du mythique La Nuit des morts-vivants (1968). " Il est mort en paix dans son sommeil, après un combat bref mais déterminé contre un cancer du poumon, laissant derrière lui une famille aimante, beaucoup d'amis et un héritage cinématographique qui a persisté et continuera de persister, à l'épreuve du temps".

Écrit en collaboration avec John A. Russo, le film deviendra culte les années suivantes.

Attention, certaines scènes des extraits suivants peuvent être choquantes. Le film remporte un franc succès et rapporte plus de 30 millions de dollars à travers le monde.

En outre, le film a donné naissance à un nouveau genre de films, devenu incontournable à Hollywood. Il dit regretter que des longs-métrages à grand budget comme World War Z rendent impossible le tournage d'oeuvres de zombies plus modestes. "Dont je n'ai jamais voulu m'échapper!" Le film, monté avec à peine plus de 100.000 dollars (une misère) en pleine guerre du Vietnam, gagne en notoriété au fil des ans (voire des décennies) et il reste aujourd'hui une date dans l'histoire du cinéma d'horreur moderne, à l'instar de L'Exorciste (William Friedkin, 1973) ou de Massacre à la tronçonneuse (Tobe Hooper, 1976). Ainsi, on lui doit une femme au foyer qui se fascine pour la sorcellerie dans Season Of The Witch (1972) ou un jeune homme dérangé, tueur et buveur de sang dans Martin (1977). Selon la critique du site aVoir-aLire.com, le film "renouvelle de fond en comble tous les poncifs inhérents aux suceurs de sang".

Une production inconfortable dont l'étrangeté fascine encore de nos jours par ses partis pris radicaux.

Romero fît deux suites à son premier film: #Zombie en 1978 et Le Jour Des Morts-Vivants en 1985. Terrorisée, Barbara s'enfuit et se réfugie dans une maison de campagne. Il est aussi une charge contre la société de consommation. La radio leur apprend alors la terrible nouvelle: des morts s'attaquent aux vivants. La tension va monter entre les militaires et les scientifiques qui ont des vues différentes pour traiter le problème des zombies. Là encore, son influence rayonnera sur le cinéma d'horreur et même au-delà. "Sans se départir de son habituelle ironie, Romero dénonce la vidéomanie des accros à YouTube".

Recommande: