Les jeunes du PJD vont faire appel — Apologie du terrorisme

16 Juillet, 2017, 02:06 | Auteur: Abel Leblanc

La chambre criminelle de première instance, chargée des affaires de terrorisme à Salé, a prononcé, jeudi soir, des peines allant de cinq à vingt ans de prison ferme, à l'encontre de onze prévenus condamnés dans des affaires liées au terrorisme. Elle demandait la libération des huit membres du PJD.

Ils ont par contre été acquittés pour les charges d'incitation au terrorisme, précise leur avocat Abdessamad El Idrissi sur son compte Facebook.

Ils étaient accusés d'avoir célébré sur les réseaux sociaux l'assassinat de l'ambassadeur russe en Turquie, Andreï Karlov, tué par balle le 19 décembre à Ankara.

Le secrétaire du Conseil de sécurité russe Nikolaï Patrouchev s'était rendu mi-décembre à Rabat, où il avait rencontré le roi Mohammed VI et les principaux responsables sécuritaires du pays. Ils avaient été arrêtés peu après, et leur interpellation avait suscité des critiques au sein du PJD.

Recommande: