Grande tache rouge de Jupiter : les images stupéfiantes

13 Juillet, 2017, 14:36 | Auteur: Ingrid Allaire
  • La sonde Juno survole la Grande Tache Rouge de Jupiter

Les survols de Juno sont beaucoup plus proches que le précédent record de 43.000 kilomètres, établi par la sonde américaine Pioneer 11 en 1974.

La sonde Juno, qui tournoie actuellement autour de la planète Jupiter, a immortalisé son immense tache rouge, qui fait environ 1,3 fois la Terre.

D'une couleur changeante, tantôt beige clair tantôt carmin menaçant, la Grande Tache pourrait exister depuis des centaines d'années. Découverte par l'astronome français Jean-Dominique Cassini en 1665, cette anomalie atmosphérique est en fait un anticyclone de 12.000 kilomètres de long et 15.000 de large au sein duquel les vents soufflent à 700 km/h!

Pourtant, il est difficile de déterminer s'il s'agit de la même formation. L'origine de sa couleur et sa structure sont également encore débattues. Cette tempête aux proportions inimaginable perdure depuis plusieurs siècles, mais tend à se résorber progressivement. "Cela devrait nous aider à comprendre comment elle est alimentée".

A expliqué Scott Bolton, du Southwest Research Institute à San Antonio au Texas, le responsable scientifique de la mission Juno.

Juno s'approchera au plus près de Jupiter à 01H55 GMT mardi quand elle se trouvera à seulement 3.500 kilomètres au-dessus des nuages de la planète. Quant aux premières images brutes de la grande tache rouge, elles seront publiées dans les prochains jours, a ajouté la NASA. Lancée le 5 août 2011 de Cap Canaveral en Floride, Juno s'est mise en orbite autour de Jupiter le 4 juillet 2016.

La sonde a déjà détecté de gigantesques ouragans sur les pôles de Jupiter et effectué des observations inédites sur l'atmosphère et l'intérieur de la planète gazeuse.

Jupiter apparaît comme "un monde complexe, gigantesque et turbulent", très différent de ce que les scientifiques imaginaient, expliquait la NASA en commentant deux des premières études effectuées avec les données transmises par Juno.

A ainsi détaillé Rick Nybakken à la Nasa. Mais pour l'instant la sonde résiste aux tempêtes d'électrons, bien mieux que nous ne l'avions imaginé.

Recommande: