Dans le vert après un discours de Janet Yellen — Marché

14 Juillet, 2017, 00:43 | Auteur: Eugenie Lecerf
  • Wall Street prudente en attendant Yellen

Dans l'immédiat, l'euro s'effrite de 0,1% face au dollar à 1,1456, alors que le baril de Brent bondit de près de 1,7% à 48,3 dollars. Mercredi, la devise européenne était montée jusqu'à 1,1489 dollar, son niveau le plus fort depuis 15 mois.

Le billet vert gagnait aussi du terrain face à la devise japonaise, à 114,23 yens pour un dollar après avoir atteint son plus haut en quatre mois vers 15h00 GMT à 114,49 yens, contre 114,04 yens lundi.

Les voyants sont cependant au vert avant l'audition de Janet Yellen devant la commission des services financiers de la Chambre des Représentants, dans le cadre de la remise au Congrès du rapport semi-annuel de la Fed.

En Allemagne, les estimations d'inflation pour juin ont été confirmées jeudi, avec une progression des prix de 1,6%, après 1,5% en mai et 2% en avril. "Elle estime que les taux d'intérêt doivent remonter, mais pas à court terme, et que ces hausses doivent se faire graduellement", a résumé David Madden. La patronne de la Fed a également dressé un tableau plutôt optimiste de la première économie mondiale qui devrait "continuer à croître à un rythme modéré au cours des deux prochaines années".

"L'audience d'hier (mercredi) a juste confirmé ce que le marché pensait: la Fed ne sera pas capable d'être aussi restrictive ("hawkish") qu'elle le suggérait", observe Athanasios Vamvakidis, responsable de la stratégie des changes des pays du G10 chez Bank of America Merrill Lynch.

La Banque centrale européenne (BCE) fait de l'inflation - dont un niveau légèrement inférieur à 2% sur un an est considéré comme un signe de bonne santé de l'économie - l'un de ses paramètres pour faire évoluer sa politique monétaire.

La publication des minutes de la dernière réunion du FOMC la semaine dernière avait déjà réveillé les craintes de certains membres sur la poursuite de la hausse des taux directeurs compte tenu de la faiblesse récente de l'inflation.

Les cambistes ont pris connaissance des données hebdomadaires américaines sur les inscriptions au chômage, qui ont baissé un peu moins qu'attendu.

Vers 18H00 GMT, la livre britannique remontait face à l'euro, à 88,13 pence pour un euro, comme face au dollar, à 1,2931 dollar pour une livre. Plus tôt dans la journée, l'euro avait battu un record depuis mai 2016, montant à 1,1480 dollar.

Le dollar, qui s'est retourné mercredi à la baisse après les propos de Janet Yellen, cède encore 0,2% face à un panier de devises de référence tandis que les rendements des emprunts d'Etat de référence se stabilisent après avoir baissé dans le sillage des annonces de Janet Yellen.

L'once d'or s'échangeait pour 1.219,40 dollars au fixing du matin, contre 1.211,05 dollars au fixing de mardi soir.

Recommande: