Cherbourg. Propos insultants, 6 mois de suspension pour le médecin

12 Juillet, 2017, 11:23 | Auteur: Christine Vaugrenard
  • Il défendait la

Ses propos lui ont valu une suspension temporaire d'exercice. Le médecin qui avait déclaré en janvier à une infirmière, et en présence d'un malade qu'il était plutôt favorable à la stérilisation des handicapés, voire à leur élimination physique, vient d'être suspendu six mois de ses fonctions (dont trois mois avec sursis). Dans une tirade, il se serait étonné "qu'on laisse se reproduire les 'neuneus'". Il aurait parlé d'"un bon coup de cyanure", avant de faire allusion à la "solution finale" utilisée par les nazis à l'égard des personnes handicapées et homosexuelles.

L'Ordre avait été saisi par l'Agence Régionale de Santé, qui reproche au praticien d'avoir tenu des propos choquants, notamment sur le sort réservé aux personnes handicapées par les nazis, comme le relatent nos confrères de La Manche Libre.

"Lors de la conversation avec l'infirmière, il a fait part de la souffrance que lui inspirait le patient lourdement handicapé qu'il venait de soigner". Sa théorie concernant une éventuelle extermination des homosexuels aurait été présentée dans la sphère privée, selon son avocat.

Devant l'ordre régional, le médecin n'a pas nié ses propos, expliquant seulement qu'il s'agit de paroles "cyniques, désabusées et philosophiques" qui en outre été proférées "dans un cadre privé".

Il avait comparu devant la chambre disciplinaire de l'Ordre régional des médecins, le samedi 24 juin 2017. Une décision "injustifiée" selon l'antenne locale d'SOS Médecins, dont il est membre.

Recommande: