Une victoire en trompe-l'œil pour Emmanuel Macron, déroute des Socialistes — France

20 Juin, 2017, 11:00 | Auteur: Valentin Naude
  • Une victoire en trompe-l'œil pour Emmanuel Macron, déroute des Socialistes — France

Toute contestation de son autorité est à la fois illusoire et mensongère.

L'une des particularités du scrutin de dimanche est son taux record d'abstention: presque 57%.

Selon les premiers résultats dimanche soir du second tour des législatives, LR pourrait obtenir jusqu'à 133 sièges et l'UDI suffisamment pour constituer un groupe parlementaire (15 députés minimum).

Pour leur part, les députés REM vont se retrouver pour un "séminaire de cohésion" le week-end prochain, peut-être à l'hôtel de Lassay, résidence du président de l'Assemblée. De cette débâcle, Jean-Christophe Cambadélis a déjà tiré une leçon: il a annoncé sa démission de son poste de Premier secrétaire du PS au profit d'une "direction collective" dont on ignore encore les contours. La totalité des députés France insoumise et 91 % des députés LREM sont dans ce cas.

Du côté du parti Socialiste, c'est la catastrophe. La part de moins de 30 ans bondit (de 4 à 29 députés), celle des trentenaires/quadragénaires progresse fortement (271 députés contre 197 en 2012) tandis que celle des sexagénaires est presque divisée par deux (87 députés, contre 171 il y a cinq ans). "Soit on vote la confiance, et on est dans la majorité, avec En marche, soit on est dans l'opposition et on ne vote pas la confiance".

Au fond, la sensation d'une séquence électorale hors du commun domine.

Pour le journal, ces dernières élections pourraient avoir trois conséquences: "la redéfinition des partis politiques français, la réinvention de la représentation politique et la construction d'une nouvelle dynamique réformatrice". Enhardi pas sa victoire à Marseille, il n'a pas renoncé à la démagogie, bien au contraire. Il parle comme Trump.

Que peuvent espérer les autres partis?
Et le Front national compte 8 sièges. La droite avec ses alliés obtient 136 sièges.

Dans la 3e circonscription; l'une des exceptions au niveau national où le Parti socialiste a pu se maintenir, Mireille Robert (LREM) sera face à André Viola (PS). Une page historique se tourne qui mérite mieux que du rapiéçage. Mais leur poids ne leur permet plus d'influer réellement sur la politique qui sera menée. Edouard Philippe devrait donc rester Premier ministre, lui qui a été nommé il y a à peine un mois et demi, et conduire la politique voulue par le président Macron. Gouvernement et députés de REM ne contestent pas du tout le nombre des responsabilités que leur confère la victoire. La loi de moralisation de la vie politique, après une campagne marquée par les affaires, a été présentée dans ses grandes lignes mi-juin. M. Macron a déjà beaucoup fait.

Le titre britannique note également un changement de paysage au sein de l'hémicycle, alors que "depuis des années, le pays a regretté son incapacité à rompre avec les hommes âgés et blancs du Parlement". Il a surpris le monde et même soulevé de l'admiration en Europe et ailleurs. Mais c'est bon pour lui, il est élu, et après tout, c'était le plus important... Mais commence un travail de très longue haleine, semé d'énormes difficultés et qui doit se traduire par une forte réduction du chômage dans un climat de réconciliation de nos concitoyens.

Recommande: