Royaume-Uni: un véhicule fauche des piétons près d'une mosquée de Londres

20 Juin, 2017, 14:56 | Auteur: Valentin Naude
  • La police londonienne a bouclé le secteur de la mosquée de Finsbury Park

"Le conducteur de la camionnette, un homme de 48 ans, a été trouvé immobilisé par la population sur place et a ensuite été arrêté par la police", d'après la même source.

La Première ministre Theresa May a annoncé que la police traitait les événements comme "une potentielle attaque terroriste" et a convoqué une réunion d'urgence dans la matinée.

" Toutes mes pensées vont aux victimes, à leur famille et aux services de secours présents sur les lieux", a-t-elle ajouté.

" Il a foncé sur les gens".

La direction de la mosquée a changé mais des lettres de menaces avaient été reçues après les attentats à Paris en novembre 2015 (130 morts). Une enquête a été ouverte par la section antiterroriste de la police pour élucider les circonstances du drame. Plusieurs organisations musulmanes ont dénoncé un acte "islamophobe " visant "intentionnellement " les fidèles qui sortaient de la mosquée. Une prière à lieu aux alentours de minuit.

Il est détenu " pour avoir commis, préparé ou incité à un acte de terrorisme, y compris le meurtre et la tentative de meurtre", a indiqué la police, qui menait dans l'après-midi une perquisition dans la région de Cardiff (Pays de Galles), et estimait, à ce stade de l'enquête, que l'agresseur avait agi seul.

Le hashtag #WeStandTogether, qui appelle à la solidarité après les derniers attentats qui ont ensanglanté le Royaume-Uni, a refait surface après cette attaque contre des musulmans à Londres.

Cette vidéo témoigne également de la lenteur de l'intervention policière, selon le témoignage d'un fidèle de la mosquée sur CNN.

"L'association musulmane de défense des droits de l'Homme Cage a elle dénoncé " la hausse rampante de l'islamophobie " et appelé " au calme ". " Nous avons vu beaucoup de personnes crier et beaucoup de blessés ", a déclaré à l'AFP David Robinson, 41 ans, un témoin arrivé sur les lieux après l'incident. À proximité, des croyants musulmans ont commencé à prier dans la rue après les faits, qui se sont déroulés en plein ramadan. Cette attaque est survenue dans un climat d'extrême fébrilité, après trois attentats en trois mois revendiqués par le groupe djihadiste, Etat islamique qui ont fait 35 morts. Ce prêcheur d'origine égyptienne a été condamné à la prison à perpétuité en janvier 2015 aux Etats-Unis pour onze chefs d'inculpation liés à un prix d'otages et pour terrorisme. Cinq personnes avaient été tués.

Dans la nuit du 3 au 4 juin, trois assaillants à bord d'une camionnette avaient foncé sur la foule sur le pont de Londres, puis poignardé plusieurs personnes à Borough Market avant d'être abattus par la police.

En outre, dix personnes ont été blessées.

Le 22 mai à Manchester, un attentat-suicide avait fait 22 morts et une centaine de blessés à la sortie d'un concert de la pop-star américaine Ariana Grande.

Recommande: