Remaniement: Philippe reconduit, Richard Ferrand part pour l'Assemblée

20 Juin, 2017, 11:11 | Auteur: Eugenie Lecerf
  • Le premier ministre Édouard Philippe arrive dans son bureau de vote du Havre le 18 juin 2017

Mais l'expérience parlementaire de Richard Ferrand constitue un gage de tranquillité pour le président qui le connaît bien car il a été longtemps son bras droit au sein du mouvement En Marche!.

Interrogé sur le niveau de l'abstention, M. Castaner a répondu: "nous savions que le risque était grand, nous l'avions constaté au soir du premier tour, même si nous avions noté que c'était plutôt les électeurs de la République en Marche qui avaient voté pour Emmanuel Macron à la présidentielle qui se sont déplacés, en particulier la semaine dernière".

Il lui a été rappelé qu'il était encore sous le coup d'une enquête préliminaire, ouverte par le parquet de Paris depuis les révélations du Canard sur ses présumées pratiques douteuses dans l'affaire des Mutuelles de Bretagne.

Malgré la très confortable majorité dont il dispose - 350 députés sur 577 avec le Modem - le gouvernement a intérêt à élargir sa majorité, a indiqué son porte-parole.

Son départ du gouvernement n'est "pas du tout lié aux affaires", a insisté l'entourage du chef de l'État.

"Emmanuel Macron surtout a marqué la confiance qui nous unit en me proposant d'être candidat pour présider le groupe de la majorité à l'Assemblée nationale", a-t-il déclaré.

"Le choix de Richard Ferrand, c'est un choix de confiance (...) Le poste de président de groupe est extrêmement délicat, sensible, c'est une mission difficile", a renchéri M. Castaner sur LCI, ajoutant qu'il y a un "lien personnel" entre les deux hommes.

Les ministres qui se présentaient aux élections législatives ont tous été réélus. "Évidemment", répond le secrétaire général d'En marche!.

Recommande: