Porches remporte les 24 heures du Mans

19 Juin, 2017, 12:43 | Auteur: Ingrid Allaire
  • Les stands des 24 Heures du Mans 2017

Après les abandons de deux Toyota dans la nuit, cette 85e edition a donc offert à nouveau un incroyable rebondissement à 11h10 (09h10 GMT): la Porsche N.1 d'André Lotterer a subitement commencé à rouler au ralenti à sept kilomètres des stands puis s'est immobilisée quelques instants avant de repartir sur le même rythme.

Alors que l'on attendait les Toyota TS050 Hybrid aux premiers postes, les prototypes de l'écurie japonaise ont cumulé les coups du sort. Des déboires qui font le jeu de Porsche. Alors qu'elle semble en route vers la victoire, elle s'immobilise dans la ligne droite des Hunaudières à 3 h 50 de l'arrivée, avant d'abandonner. C'est donc ainsi que la Porsche n°1 a repris les rennes de la course ce dimanche matin. C'est donc la Porsche 919 Hybrid n°2 de Bernhard/Bamber/Hartley qui s'impose malgré ses problèmes du début qui l'avaient reléguée à la 55e position après 5 heures de course.

Pour la 19e fois, Porsche a occupé la première marche du podium des 24 Heures du Mans. La troisième Toyota toujours en course, la n°8, termine deuxième de la catégorie, mais à la 9e place du général. Petit à petit, l'une des dernières LMP1 encore en course a grappillé son retard pour finalement prendre la tête de la course juste avant le début de la dernière heure de course. Derrière, les Oreca 07 - Gibson n°38 et 13 complètement le podium à la surprise générale. En l'espace d'une demi-heure, il a vu deux de ses voitures être contraintes à l'abandon. Aston Martin, Corvette, Ferrari, Ford et Porsche, ont livré une course à couteaux tirés. Après un final épique face à la Chevrolet Corvette C7R #63 de Magnussen/Garcia/Taylor, c'est l'Aston Martin #97 de Turner/Adam/Serra qui s'impose dans la catégorie. Cette 85e édition restera marquée par le spectacle intense sur la piste, le record de 19 victoires pour Porsche et l'énorme succès populaire, 258 500 spectateurs ayant fait le déplacement pour vivre la légende du Mans. Mais certains l'oublient, les 24 Heures du Mans n'est pas une épreuve de sprint, mais bien une course d'endurance.

Recommande: