Pierre-Yves Bournazel : "l'Élysée a dit que le meilleur gagne"

19 Juin, 2017, 02:02 | Auteur: Elisee Beauvilliers

Myriam El-Khomri, investie par le PS mais favorable à la majorité présidentielle, a terminé deuxième du premier tour des législatives dans la 18e circonscription de Paris (20,23% des voix), devancée par Pierre-Yves Bournazel, candidat investi par Les Républicains (LR) également pro-majorité présidentielle qui a recueilli 31,76% des voix. Plus précisément, c'est Pierre-Yves Bournazel (investi par LR) qui a battu son adversaire Myriam El Khomri (qui concourait avec l'étiquette PS).

Ce soutien, confirmé par M. Cohn-Bendit à l'AFP, s'ajoute, entre autres, à ceux d'Anne Hidalgo, de Bertrand Delanoë, de Bernard Cazeneuve, de la ministre de la Culture Françoise Nyssen, et celui, "officiel" selon la candidate, d'Emmanuel Macron, qui le lui a affirmé "lors de conversations privées".

"L'Élysée a dit que le meilleur gagne", explique quant à lui Pierre-Yves Bournazel, avant d'ajouter: "je me sens en cohérence avec cette majorité présidentielle". Au second tour, Macron a obtenu 91,4%, contre 8,6% pour Marine Le Pen.

Au premier tour, c'est Pierre-Yves Bournazel qui est sorti en tête avec dix points d'avance sur Myriam El Khomri.

De quoi compliquer sérieusement la tache des électeurs de cette circonscription ancrée à gauche. Mais Myriam El Khomri est en difficulté pour rassembler à gauche: l'ex-ministre du Travail - symbole de la réforme qui porte son nom - fait figure de repoussoir pour une partie des électeurs socialistes.

Recommande: