Nasa : 10 nouvelles exoplanètes pouvant abriter la vie viennent d'être découvertes

20 Juin, 2017, 15:24 | Auteur: Ingrid Allaire
  • Découverte de 10 nouvelles exoplanètes potentiellement habitables

La NASA a de nouveau fait exploser son compteur de découvertes. Pour l'agence spatiale américaine, cette découverte a des "implications significatives pour la recherche de la vie " dans d'autres parties de l'univers.

"Ce catalogue minutieux établi avec Kepler est le fondement scientifique qui permettra de répondre directement à l'une des questions les plus brûlantes en astronomie consistant à déterminer le nombre de planètes soeurs de la Terre dans la Voie Lactée", a souligné la scientifique.

Ce télescope ultramoderne nommé après Johannes Kepler, un célèbre astronome du Saint-Empire germanique, a découvert près de 4.034 exoplanètes, dont 2.335 ont été confirmées par d'autres télescopes.

Ces dernières découvertes ont été annoncées à la presse en marge de la conférence "Fourth Kepler and K2 science" qui se tient cette semaine au centre de recherche Ames de la Nasa en Californie.

Sur ces 219 planètes confirmées, la NASA annonce dix planètes rocailleuses qui orbiteraient autour de leur étoile, dans celle qu'on appelle la " zone habitable ": il s'agit de la distance idéale entre la planète et son étoile qui permettrait l'apparition de la vie ou, tout du moins, la possibilité pour l'Homme d'y habiter (par rapport aux radiations et à la température, notamment).

Cette découverte ne s'arrête pas là puisque sur ces 219 astres, la NASA estime que 10 d'entre eux, dont la taille avoisine celle de la Terre, sont potentiellement habitables.

Kepler a été lancé en 2009 mais sa mission initiale s'est achevée en 2013 en raison d'une panne de ses gyroscopes.

La NASA continue encore et encore à chercher une planète du calibre de notre Terre. Parmi elles, 50 ont une taille similaire à celle de la Terre et sont situées dans la zone d'habitabilité de leur étoile.

A partir de 2018, la Nasa utilisera le successeur de Kepler, le "Transiting Exoplanet Survey Satellite"(TESS) qui, avec la même méthode, scrutera pendant deux ans 200.000 des étoiles les plus brillantes dans notre voisinage cosmique en quête de planètes de taille terrestre.

Recommande: