" "Macron obtient sa majorité absolue, mais pas un " blanc-seing " — Législatives

19 Juin, 2017, 11:56 | Auteur: Valentin Naude
  • Législatives: qui affronte qui au second tour ?-AFP  Sophie RAMIS

L'Express fait le point sur les 6 leçons à retenir de ce scrutin.

C'est la grande gagnante de ces législatives: l'abstention, qui pourrait s'établir à 58%. Un chiffre inédit sous la Ve République qui interroge les responsables politiques, forcément. Ou bien ont-ils considéré avoir fait "le job" après avoir mené Emmanuel Macron au pouvoir?

L'abstention est la résultante de plusieurs de ces facteurs.

Le coup d'essai s'est mué en coup de maître pour la " République en Marche!

Oui, pour des raisons diverses. La majorité présidentielle a ainsi raflé 361 des 577 sièges que compte l'Assemblée nationale, selon les estimations de l'institut de sondage IPSOS. Or, ce dimanche, la majorité présidentielle pourrait n'avoir finalement "que" 355 à 365 élus.

Cette consécration est cependant entachée par l'abstention, qui atteint 56,83%, selon des résultats presque définitifs.

La participation au second tour des élections législatives française était en net repli en milieu d'après-midi, à 35,33% contre 40,75% à la même heure le 11 juin, selon le décompte du ministère de l'Intérieur. Des mises en garde qui semblent avoir porté leurs fruits.

Jean-Luc Mélenchon n'entrera pas seul au palais Bourbon.

Alors que les habitants de plusieurs départements et territoires d'Outre-mer et les Français de l'étranger vivant sur le continent américain ont voté samedi, la ministre des Outre-mer Annick Girardin, arrivée à égalité au premier tour avec un adversaire local à Saint-Pierre-et-Miquelon, a été réélue avec 136 voix de plus que son concurrent. "Malgré notre élimination, la campagne menée a permis la constitution d'un groupe suffisamment important pour faire entendre nos engagements et faire valoir nos convictions", a-t-il indiqué. Cette faible représentation sonne le glas des espoirs du Front national qui espérait profiter de la vague nationaliste en Europe mais est sorti assommé et divisé du combat présidentiel, malgré un score historique au second tour.

D'autres voix ont été plus critiques. Il aurait au moins fallu un " appel du 18 juin " pour déplacer les électeurs! Son mouvement est crédité de 16 sièges, de quoi constituer un groupe sans le Parti communiste qui obtiendraient 10 sièges.

Le Front national obtiendrait quant à lui six sièges et sa présidente Marine Le Pen effectue son entrée à l'Assemblée, de même que son compagnon Louis Aliot. "Ils devront toutefois le montrer une fois sur les bancs du Palais-Bourbon".

Et maintenant le plus dur commence pour Emmanuel Macron. La marée est moins importante que prévu, après d'impressionnants coefficients annoncés dans l'entre-deux-tours (450 députés). L'opposition qu'elle veut incarner risque d'être peu audible.

Le parti la République en Marche d'Emmanuel Macron remporte l'élection.

La victoire de La République en marche se traduit par la lourde chute du Parti socialiste.

Recommande: