Londres : un véhicule fauche des piétons, un mort et huit blessés

20 Juin, 2017, 06:29 | Auteur: Christine Vaugrenard
  • Un policier dans le nord de Londres le 8 novembre 2014

Un homme est mort et huit autres personnes ont été blessées par une camionnette qui a fauché des piétons près d'une mosquée dans le nord-est de Londres dans la nuit de dimanche à lundi, annonce la police, qui a chargé son unité antiterroriste de l'enquête.

Il y a une amende à l'hôpital où il faut subir les examens pour l'évaluation de la santé mentale, selon la police, qui ont été identifiés sans autre suspect dans cette attaque. Theresa May a confirmé que la police voyait l'incident comme " une potentielle attaque terroriste ".

L'attaque a fait 10 blessés, dont 8 sont hospitalisés et 2 ont été traités sur place.

Ainsi, dans un communiqué la police a déclaré que le conducteur de la camionnette, âgé de 48 ans, avait été immobilisé par les passants et les personnes présentes sur place.

La police et les secours sur les lieux d'une attaque terroriste à Finsbury Park, à Londres, le 19 juin 2017.

La police a démenti que des personnes avaient été blessées par des coups de couteau.

L'assaillant est un homme âgé de 48 ans.

Selon le Conseil des musulmans du Royaume-Uni (MCB), l'attaque a eu lieu devant la mosquée de Finsbury Park, située au nord-est de Londres.

D'après des témoins de l'attaque, le conducteur de la camionnette qui fonçait sur la foule criait: "Je veux tuer tous les musulmans!".

"Un homme a été déclaré mort sur les lieux (de l'incident)", a de son côté indiqué la police de Londres dans un communiqué. "Tout lien de causalité entre sa mort et l'attaque va faire partie de l'enquête", a ajouté Neil Basu ajoutant qu'il était "trop tôt pour conclure que sa mort résultait de l'attaque".

07h15: La mosquée de Finsbury Park était connue, au début des années 2000, pour être un haut lieu de l'islamisme militant de Londres.

Quelques heures seulement après l'attaque, le passé controversé de la mosquée près de laquelle a eu lieu l'attaque était mis en avant par certains médias et internautes, poussant l'écrivaine J.K. Rowling à réagir sur Twitter.

L'attaque intervient dans un climat d'extrême fébrilité au Royaume-Uni. Ils y venaient écouter les prêches enflammés d'Abou Hamza, prêcheur d'origine égyptienne qui a été condamné à la prison à perpétuité en janvier 2015 aux États-Unis pour onze chefs d'inculpation liés à une prise d'otages et pour terrorisme.

En effet, le pays a été frappé par trois attentats en trois mois, dont deux impliquant des véhicules ayant fauché des piétons.

Le 22 mars, Khalid Masood, Britannique de 52 ans converti à l'islam et connu des services de police, avait fauché des piétons en lançant sa voiture sur le trottoir du pont de Westminster dans le centre de Londres, avant de poignarder à mort un policier devant le Parlement, faisant 5 morts.

La direction de la mosquée a changé mais des lettres de menaces avaient été reçues après les attentats à Paris en novembre 2015. Cinq personnes avaient été tuées.

La Grande-Bretagne a été visée par trois attentats revendiqués par le groupe État islamique (ÉI) ces trois derniers mois.

Le 22 mai, un attentat a fait 22 morts, dont des mineurs, à la sortie d'un concert de la chanteuse Ariana Grande à Manchester.

Recommande: