Les époux Jacob remis en liberté — Affaire Grégory

20 Juin, 2017, 18:10 | Auteur: Elisee Beauvilliers
  • AFP- PHILIPPE DESMAZES

12 h 48: selon une journaliste à France-Inter, le parquet général de Dijon a requis le maintien en détention des époux Jacob.

La justice a finalement décidé de remettre en liberté Marcel et Jacqueline Jacob, grand-oncle et grand-tante du petit Grégory assassiné en 1984. Le couple avait été mis en examen et écroué vendredi dans l'affaire du petit Grégory. "Jacqueline Jacob a dit qu'elle n'avait rien à voir avec l'affaire, elle est dévastée à l'idée de rester en prison", a déclaré son conseil, Me Gary Lagardette. "Il a estimé que cette décision s'avère nécessaire au regard de l'efficacité des investigations", indique Thierry Moser, l'avocat des parents du petit Grégory.

Son avocat Stéphane Giuranna a tenté de démontrer que le grand-oncle de Grégory "avait un alibi puisqu'il était au travail entre 13 et 21 heures" et que ce maintien en détention était "totalement anormal". "Si la chambre respecte les textes, la faiblesse de l'instruction, et traite ce dossier comme les autres, mon client devrait être remis en liberté", insiste-t-il.

"Je les connais, je sais comment ils sont.et en plus, je ne sais même pas s'ils connaissaient Grégory", a ajouté celle qui fut également placée en garde à vue la semaine dernière, sans être mise en cause.

Les deux septuagénaires ont été mis en examen pour enlèvement, séquestration suivis de mort et placés en détention. Ils n'avaient jamais été inquiétés jusqu'alors même si leurs noms apparaissaient au fil des 12'000 pièces du dossier: dans un arrêt de 1993, la cour d'appel de Dijon les avait au contraire disculpés.

Recommande: