Les Français approuvent la sortie des ministres Modem du gouvernement — Sondage

25 Juin, 2017, 20:51 | Auteur: Elisee Beauvilliers
  • Edouard Philippe et François Bayrou à Paris le 14 juin 2017

Mardi 20 juin, Sylvie Goulard, ministre des Armées pendant seulement un mois et trois jours a annoncé sa démission du gouvernement de Philippe Edouard. Eurodéputée et membre du MoDem, la ministre des Affaires européennes a également annoncé son départ du gouvernement dans l'affaire des soupçons d'emplois fictifs des assistants du MoDem à l'instar de sa collègue Sylvie Goulard.

La ministre des Affaires européennes, Marielle de Sarnez, ne fera pas non plus partie du nouveau gouvernement, a-t-on appris dans l'entourage de M. Bayrou. Ils ont entendu mardi l'ancienne eurodéputée MoDem Corinne Lepage, en rupture avec le parti, qui avait affirmé avoir refusé cette pratique du double emploi dans un livre en 2014. Dénonçant une "campagne" qui "s'est développée" contre sa personne en marge de l'enquête préliminaire ouverte sur des emplois fictifs présumés au Mouvement démocrate, le président du Modem a réaffirmé l'innocence de son parti tout en s'estimant victime d'une tentative de déstabilisation. "J'ai cité une anecdote et elle est ressortie au moment de l'affaire Fillon " mais " tout ce qui se passe aujourd'hui est lié à l'ouverture d'une enquête préliminaire, qui elle n'a rien à voir avec mon bouquin ". Feignant d'ignorer l'étau qui se resserre autour de lui, Bayrou se fait bravache, lorsqu'il nous lance: "Si on n'est pas capable de supporter la pression, on ne fait pas ce métier". Laurent Wauquiez (LR), invité de BFMTV, juge que le départ de quatre ministres, soit le " quart du gouvernement qui tombe", représente " une crise gouvernementale majeure et un scandale politique ".

Face à ces accusations qui mettent mal à l'aise le gouvernement, le chef de l'Etat, Emmanuel Macron, a décidé son départ du gouvernement en lui proposant de briguer la présidence du groupe LRM à l'Assemblée nationale, a révélé la presse.

"Je pense que M. Macron s'est servi de M. Bayrou pendant la campagne présidentielle et, maintenant qu'il a une majorité sans le MoDem, il le jette comme un vieux torchon", a raillé Marine Le Pen, présidente du parti d'extrême droite Front national (FN). "Toute la politique française en subirait les conséquences". C'est difficile de présenter la loi sur la moralisation de la vie politique en ayant des enquêtes sur les assistants parlementaires. Ce n'est pas un bon signal. A la Justice, en lieu et place de François Bayrou, c'est la juriste Nicole Belloubet qui devient le nouveau garde des Sceaux.

Recommande: