La vague "La République en Marche" dans l'Ouest — Législatives

20 Juin, 2017, 09:59 | Auteur: Valentin Naude
  • Macron en passe d'obtenir une majorité écrasante à l'Assemblée
AFP
 JEAN-FRANCOIS MONIER AFP  Archives

Le président a donc rempli son pari, avec une zone d'ombre: l'abstention, plus de 57%, un record pour des législatives. Viennent ensuite les députés de la droite Les Républicains UDI et divers droite, qui devraient totaliser plus de 100. Quant au Parti socialiste, qui contrôlait la moitié de l'Assemblée sortante sous le quinquennat de François Hollande, il ne pourra sans doute compter que sur quelques dizaines d'élus.

Au plan national, LFI obtient 17 élus et le Parti communiste, dix. Le 11 juin, l'abstention s'était élevée à 51,29% des inscrits, un taux déjà historiquement élevé. C'est également le cas d'Annick Girardin, ministre des Outre-Mers à Saint-Pierre-et-Miquelon, Christophe Castaner, secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement dans les Alpes-de-Haute-Provence, Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat au Numérique à Paris, ou encore Marielle de Sarnez (Modem) à Paris également. La France insoumise et le PCF ont rassemblé 13,74% des voix et la gauche PS-PRG-DVG 9,51%. Cette dernière a elle aussi revendiqué la victoire et annoncé un recours.

La présidente du Front national Marine Le Pen découvrira le Palais-Bourbon, de même que son compagnon Louis Aliot.

Lors de ces législatives, de nombreux espoirs ou anciens de la politique ont échoué aux portes de l'Assemblée nationale. Tandis que 6 autres sièges seraient remportés par Debout la France, les régionalistes et autres candidats proches de l'extrême droite. Parmi les personnalités en course, le sort de Jean-Luc Mélenchon à Marseille, Manuel Valls dans l'Essonne, Nathalie Kosciusko-Morizet à Paris ou Najat Vallaud-Belkacem à Lyon, seront particulièrement observés.

Les grandes manoeuvres se poursuivront cette semaine: bureau national mardi et conseil national samedi pour le PS; bureau national pour Les Républicains mercredi, après l'élection de leur président de groupe et bureau politique du FN mardi. Le prochain rendez-vous électoral aura lieu le 24 septembre, avec le renouvellement de la moitié du Sénat, actuellement à droite.

Recommande: