La Porsche N.1 leader arrêtée, en passe d'abandonner

19 Juin, 2017, 11:43 | Auteur: Ingrid Allaire
  • Les essais qualificatifs des 24 Heures du Mans le 15 juin 2017

Stuppeur à 11h10. La Porsche n°1, en tête depuis les soucis de Toyota cette nuit, a roulé au ralenti au Tertre rouge, avant de s'arrêter au niveau du Golf de Mulsanne. Du côté des Belges, deux compatriotes étaient au départ de la célèbre épreuve française en catégorie GT: Stéphane Lémeret, sur Porsche, et Dries Vanthoor sur Ferrari.

Mais l'écurie allemande doit surtout se méfier des LMP2, particulièrement véloces cette année, et qui connaissent moins de casse pour l'instant.

C'est en présence du PDG de Toyota, Akio Toyoda, le petit-fils du fondateur, que les trois LMP1 TS050 Hybride se sont lancées pour les 24 Heures du Mans ce samedi 17 juin à 15h00.

Vidéo - Et la Porsche n°1 a tout perdu. Le Vaudois Sébastien Buemi et son équipe se classent, eux, à la 9e position sur Toyota.

Las, un quart d'heure plus tard, elle abandonnait à la suite d'un choc suivi d'un début d'incendie avec l'Oreca N.25.

" On demande à la N.2 d'attaquer au maximum, et à la N.1 de lever un peu le pied, mais la course est longue et on ne peut pas trop baisser de rythme car les LMP2 sont rapides", a expliqué le patron de Porsche, Andreas Seidl. Avec quand même un avantage aux Aston Martin officielles, mais tiendront-elles jusqu'au bout? La n°31 de Nicolas Prost est repartie après avoir passé environ une heure au garage et pointe désormais à la 26e place du classement général, bien loin du top dix de la catégorie. Petrov-Trummer-Gonzalez (RUS-SUI-MEX/Oreca-Gibson) à neuf tours; 9. Panciatici-Ragues-Negrao (FRA-FRA-BRA/Alpine-Gibson) à neuf tours; 10. Elle compte deux tours d'avance sur la Porsche n°2 du trio Bernhard-Bamber-Hartley.

Recommande: