La maltraitance des personnes âgées doit être "un problème de société" (gériatre)

16 Juin, 2017, 20:28 | Auteur: Christine Vaugrenard
  • Côtes-d'Armor. Personnes âgées : briser le « tabou » de la maltraitance

Une nouvelle étude, soutenue par l'OMS et publiée dans Lancet Global Health, révèle que près de 16% des personnes âgées de 60 ans et plus subissent soit une maltraitance psychologique, une maltraitance financière, une négligence, des abus physiques ou des abus sexuels.

En France, la maltraitance toucherait 5% des personnes de plus de 65 ans et 15% des plus de 75 ans, soit 600.000 personnes selon les estimations de l'association Alma France.

Les sévices psychologiques sont la forme de maltraitance la plus courante. Ces formations sont basées sur une philosophie respectueuse de l'individu et sont composées de 150 techniques du "prendre soin". Baptisée "Humanitude " elles permettent d'apprendre les gestes et attitudes pour respecter la personne. Mais laformation et l'accompagnement ne sont pas uniquement réservés aux professionnels.

Selon la Fédération, leur numéro vert a reçu 29 610 appels en 2016, contre 24 432 en 2014. Rosette Marescotti et Yves Gineste, fondateurs de l'Humanitude®, ont également sorti un DVD destiné aux aidants familiaux, intitulé "Maladie d'Alzheimer". Comprendre pour aider au quotidien " reprend cette formation et est disponible en grande surface pour tous les particuliers.

La prise de conscience de la maltraitance des personnes âgées a débouché sur plusieurs initiatives, et notamment en 2008, par la mise en place d'un numéro national: le 3977. Chaque jour, 70 à 80 appels téléphoniques arrivent à la permanence téléphonique.

La maltraitance peut être physique, psychologique, matérielle ou financière. "Ce peut être un enfant qui sature de voir sa maman dans cet état, l'épouse qui a le sentiment de devoir être là pour son mari 24 heures sur 24 et qui fatigue", énumère le président du 3977, qui précise tout de même que peu de cas de "maltraitance perverse" enfants-parents sont découverts. Ils accompagnent et dirigent ceux qui appellent vers des associations pour être pris en charge. "Une écoute, c'est recueillir la souffrance de la personne, ne pas la juger, contenir l'angoisse et la préparer à la résolution du problème".

Il prévoit aussi une "campagne sociétale" visant à dénoncer la maltraitance envers les personnes aînées, la poursuite du service d'écoute et de référence offert par la ligne Aide Abus Ainés (1 888 489-ABUS), ainsi que la simplification des visites d'amitié auprès des aînés issus des différentes communautés culturelles, afin de briser leur isolement social et contrer les situations de maltraitance.

Le numéro 3977 contre la maltraitance est accessible du lundi au vendredi de 9h à 19h.

Recommande: