La droite s'en tire mieux que prévu, sans masquer ses divisions — Législatives

19 Juin, 2017, 09:58 | Auteur: Valentin Naude
  • Législatives

La République En Marche et ses alliés du Modem disposeront bien d'une majorité absolue à l'Assemblée nationale.

L'ex-ministre socialiste de la Santé Marisol Touraine et députée sortante de la 3e circonscription d'Indre-et-Loire a reconnu sa défaite face à la candidate UDI Sophie Auconie. Il devrait emporter 400 à 470 sièges de députés sur 577, selon les sondages, soit l'une des majorités les plus importantes de la Ve République, née en 1958. Les six ministres qui se présentaient devraient été élus.

Selon l'institut Elabe, REM obtiendrait entre 395 et 425 sièges, loin devant les Républicains/UDI (97 à 117 sièges). Mais cette abstention et ces résultats traduisent aussi le rejet des partis traditionnels. Un chiffre bien supérieur à celui du Front National, qui se voit pour sa part crédité de 8 sièges. À midi, le taux de participation au second tour s'est établi à 17.75%, en forte baisse par rapport à 2012 (21.41%) et 2007 (22.89%).

Ces élections législatives marquent par ailleurs un profond renouvellement, le mouvement REM ayant fait appel à de nombreux nouveaux visages tandis que seuls 222 députés sortants étaient qualifiés pour le second tour.

Il y a quelques semaines encore, les partisans d'Emmanuel Macron eux-mêmes ne misaient pas sur une majorité si large. Une " lassitude " qui pourrait donc expliquer, en partie, la désaffection des Français pour ce dernier tour de piste.

Mais le président devra aussi prendre en compte l'avertissement lancé par le taux d'abstention. Moins d'un électeur sur deux c'est déplacé pour exprimer son opinion. Le parti de La République en Marche a très largement gagné le second tour des élections législatives. De même pour Mustapha Laabid qui a obtenu 32,57% des voix dans la 1ère circonscription de Rennes.

Alors que les habitants de plusieurs départements et territoire d'Outre-mer et les Français de l'étranger vivant sur le continent américain ont voté samedi, la ministre des Outre-mer Annick Girardin, qui était arrivée à égalité au premier tour avec un adversaire local à Saint-Pierre-et-Miquelon, a été réélue avec 136 voix de plus que son concurrent. Le duel s'annonce cependant serré puisque ce dernier a obtenu 18.93% des voix.

Lundi, le premier ministre Edouard Philippe devrait, comme le veut la tradition, remettre la démission de gouvernement pour être aussitôt chargé d'en former un nouveau avec a priori peu de changements.

Les premiers résultats ne seront connus qu'à partir de 20h00. La droite et le centre-droit gagneraient dans 133 circonscriptions. Parmi ces élus "tout neufs", 190 appartiennent à la République en Marche, 14 à la France Insoumise, 11 au MoDem, 6 aux Républicains et 2 au Parti socialiste.

Recommande: