Législatives : un nombre record de femmes à l'Assemblée nationale

20 Juin, 2017, 03:56 | Auteur: Valentin Naude
  • Bureau de vote au Rize centre de mémoire culture et échange. Villeurbanne France 18 juin

Cette Assemblée sera la plus féminine de tous les temps, 223 femmes ont été élues soit 38,65 % des 577 sièges de députés. La présidente de la République en marche, Catherine Barbaroux s'est félicitée de l'augmentation historique du nombre de députées femmes. Elu dimanche dans la 10e circonscription du Pas-de-Calais, avec plus de 52% des voix, le jeune député s'est dit "reconnaissant envers les électeurs qui [lui] ont fait cette confiance". Le Parti socialiste compte 40% de députées (contre 36% en 2012), le FN 25%, LR 24% (contre 14% en 2012), le PCF 20% et l'UDI 17%.

Et dans l'histoire politique, le nombre de femmes ne cesse d'augmenter au fil du temps: à l'Assemblée nationale à la fin des années 80, on comptait 33 femmes contre 522 hommes.

Le Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes (HCE) a salué lundi la progression " sans précédent " de femmes députées, qui représentent 38,65% des élu (e) s, souhaitant désormais qu'un " réel partage " du pouvoir s'installe à l'Assemblée.

Egalement, le palais Bourbon a considérablement rajeuni, puisque la moyenne d'âge est désormais de 48,5 ans, contre 54 ans lors de la précédente législature, grâce aux députés de la France insoumise et ceux de La République en marche.

Sur les 345 députés candidats à leur réélection, 140 l'ont emporté. La droite, deuxième force politique, résiste tant bien que mal à cette déferlante: 113 députés Les Républicains et 18 députés UDI siègeront au palais Bourbon.

France 2 a annoncé à 20h les résultats qui étaient pressentis, avec une victoire sans appel du mouvement d'Emmanuel Macron, La République en Marche.

Côté socialiste, en revanche, ça se gâte: le Parti socialiste ne pourra compter que sur 29 députés dans l'hémicycle, un nombre historiquement bas. Dans tous les cas, on reste loin d'une représentation fidèle de la société française: selon les données de l'Insee, les immigrés "hors Europe" et leurs descendants directs représentaient 11 % de la population française en 2015. "Nous ne sommes plus dans une société d'obéissance (.) Nous sommes dans une société d'adhésion", s'est-il défendu.

Recommande: