Législatives : La République en marche obtient 361 sièges

20 Juin, 2017, 11:39 | Auteur: Valentin Naude
  • Malgré les arguments politiques l'opposition n'a pas réussi à endiguer la vague de la République en Marche

Sans surprise, la République en marche obtient la majorité absolue à l'Assemblée nationale à l'issue du second tour des élections législatives.

Les femmes représentent désormais 38,65% des élus du Palais-Bourbon, avec un pic de 46,45% d'élues au sein de La République en marche et de 46,34% chez son allié du MoDem. L'alliance entre Les Républicains (LR) et l'UDI décroche 131 sièges, dont 113 LR. Quant au Parti socialiste, qui contrôlait la moitié de l'Assemblée sortante sous le quinquennat de François Hollande, il ne pourra sans doute compter que sur quelques dizaines d'élus.

Plus de 47 millions d'électeurs sont appelés à voter pour ce scrutin où le niveau d'abstention - qui avait atteint 51,3% au premier tour, un record - sera observé de près. Mais il n'en demeure pas moins que certaines projections prévoyaient plus de 400 députés pour le parti d'Emmanuel Macron. Enfin, le Front national devrait obtenir 8 sièges, un peu mieux que prévu (1 à 6).

Non investi par le PS, mais non concurrencé par la REM, Manuel Valls a annoncé dans une ambiance houleuse sa réélection dans l'Essonne avec 139 voix d'avance sur sa concurrente de la France insoumise (LFI), Farida Amrani. Le FN n'arrivera donc pas à former un groupe parlementaire au sein de l'Assemblée nationale, le seuil étant de 15 députés. Seuls quatre anciens ministres du quiquennat Hollande ont franchi le premier tour: Najat Vallaud-Belkacem, Marisol Touraine, Manuel Valls, et Stéphane Le Foll.

Recommande: