Législatives françaises: majorité absolue pour La République en marche de Macron

19 Juin, 2017, 01:26 | Auteur: Valentin Naude
  • Législatives: Macron obtiendrait une large majorité absolue

Ce dimanche 47 millions d'électeurs français sont appelés à exprimer leur vote pour élire leurs 577 députés dans le cadre du second tour des élections législatives. Il obtient entre majorité absolue de 355 à 425 sièges, selon les estimations des instituts de sondage.

Loin derrière, le parti de droite Les Républicains avait obtenu 21,5%, la gauche radicale 13,7%, l'extrême droite 13,2% et le Parti socialiste 9,5%.

Quant au Front national et à La France insoumise, ils n'ont pas réussi à capitaliser sur leurs bons scores à la présidentielle. Mais quand même, Emmanuel Macron se trouve face à une opposition faible, et plus éclatée que jamais. Après le raz-de-marée réalisé par les troupes d'Emmanuel Macron au premier tour, peu de suspens. Ils y rejoignent Gilbert Collard, réélu dans le Gard. S'il quadruple le nombre de ses députés, le FN échoue cependant à constituer un groupe parlementaire. Une élection marquée par une abstention record d'environ 57%, un taux de participation le plus bas pour des législatives sous la Ve République.

Pour la première fois, un nationaliste corse, Michel Castellani, 71 ans, a été élu député, a déclaré à l'AFP l'entourage du candidat, qui a battu le sortant Sauveur Gandolfi-Scheit (LR) dans la 1ère circonscription de Haute-Corse. Le vice-président du FN, Louis Alliot, a de son côté annoncé qu'il siégerait à l'Assemblée nationale.

Le président Emmanuel Macron a glissé son bulletin dans l'urne en tout début de matinée dans la coquette station balnéaire du Touquet (nord), où sa femme Brigitte possède une résidence secondaire. Le prochain rendez-vous électoral aura lieu le 24 septembre, avec le renouvellement de la moitié du Sénat, actuellement à droite. Comme de tradition après un scrutin législatif, son Premier ministre Edouard Philippe devrait remettre lundi ou mardi la démission de son gouvernement et en former immédiatement un nouveau, qui ne devrait pas comporter de grands changements. Le taux de participation est un des grands enjeux de ce second tour également, tout comme le seront les résultats des candidats du mouvement du président Macron, LREM, qui obtiendra la majorité absolue, c'est acquis, le tout étant de savoir dans quelles proportions. On verra alors les députés, chez Les Républicains comme chez les socialistes, entre ceux qui approuvent et ceux qui refusent de voter la confiance au gouvernement.

La majorité, déjà immense, grignoterait de nouvelles voix supplémentaires. Il sera accompagné à l'Assemblée du jeune chef d'entreprise bushinengue Lenaïck Adam, élu avec l'étiquette REM.La Guadeloupe a élu quatre nouvelles têtes: deux DVG (Justine Bénin et Max Mathiasin), un REM (Olivier Serva) et une socialiste (Hélène Vainqueur-Christophe).

La semaine sera aussi dominée par les tractations sur les répartitions des postes clés de l'Assemblée en vue de la séance inaugurale du 27 juin où sera élu le successeur de Claude Bartolone.

Recommande: