EN DIRECT. Majorité nette pour Macron, l'opposition se recompose

20 Juin, 2017, 02:13 | Auteur: Valentin Naude
  • Législatives françaises: la REM et le MoDem raflent 341 sièges, hors Français de l'étranger

Selon les estimations disponibles dans la soirée, la victoire de La République En Marche, qui acte la recomposition de l'échiquier politique dans l'Hexagone, n'est pas pour autant le plébiscite annoncé par certains sondages, d'autant que l'abstention enregistre un nouveau record. Ainsi, les Républicains et leurs alliés centristes de droite n'escomptaient qu'entre 60 et 120 sièges contre 200 dans la précédente assemblée, tandis que le Parti socialiste, très largement majoritaire durant le septennat Hollande, doit vivre un terrible effondrement qui ébranle jusqu'à son devenir. Un scénario auquel personne ne croyait vraiment il y a encore quelques semaines. LREM disposera de la majorité absolue sans son allié du Modem, le parti centriste du ministre de la justice François Bayrou.

C'est moins que les premières projections qui avaient été communiquées après le premier tour, le 11 juin: on parlait alors de plus de 400 sièges pour LRM. Elle a en effet enregistré un nouveau record et devrait dépasser les 56%.

Pour avoir le droit de se présenter au second tour, il faut avoir obtenu au premier tour un nombre de suffrages au moins égal à 12,5 pc du nombre des électeurs inscrits dans la circonscription.

INFOGRAPHIES Emmanuel Macron a obtenu dimanche 18 juin une des plus larges majorités parlementaires de la V République lors du second tour des élections législatives.

Ce scrutin est également marqué par une première en Corse: l'élection de trois députés nationalistes, Michel Catellani, Jean-Félix Acquaviva et Paul-André Colombani. Tandis que 6 autres sièges seraient remportés par Debout la France, les régionalistes et autres candidats proches de l'extrême droite.

Les Républicains décrochent 113 sièges, le Parti socialiste 29, la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon 17 et le Front National 8.

Taille des groupes, révisions constitutionnelles, motion de censure. Le parti radical de gauche (et divers gauche), favorable au gouvernement, est crédité de 13 sièges.

Louis Aliot, vice-président du Front national et compagnon de Marine Le Pen, a annoncé dimanche à l'AFP son élection dans la 2e circonscription des Pyrénées-Orientales, face à Christine Espert (Modem). Ils y rejoignent Gilbert Collard, réélu dans le Gard. S'il quadruple le nombre de ses députés, le FN échoue cependant à constituer un groupe parlementaire.

Avec ces élections, le visage de l'Assemblée nationale est profondément renouvelé. La meilleure illustration de cet état d'âme a été formulée dans le Parisien-Aujourd'hui par un député sortant du PS, Alexis Bachelay, battu au premier tour.

Une transformation en profondeur du paysage parlementaire va naître de l'irruption d'un nombre conséquent de novices en politique, REM ayant retenu pour moitié de ses candidats des hommes et des femmes de la société civile qui n'ont jamais exercé la moindre fonction d'élu.

Recommande: