Au moins 24 morts dans un incendie de forêt au Portugal

19 Juin, 2017, 12:48 | Auteur: Valentin Naude
  • Des pompiers portugais luttent contre un incendie le 10 août 2016 à Macinhata do Vouga au centre du POrtugal

On parle désormais de 62 morts.

07h52: Un feu de forêt a fait au moins 25 morts et une quinzaine de blessés samedi dans la région de Leiria, dans le centre du Portugal, a annoncé le gouvernement dans la nuit de samedi à dimanche. Le Portugal a décrété trois jours de deuil national.

"Le nuage de fumée est très bas, ce qui ne permet pas aux hélicoptères et aux avions anti-incendie de travailler efficacement mais nous faisons tout qui est possible et même impossible pour éteindre cet incendie" , a déclaré le secrétaire d'Etat pour les Affaires intérieures.

La plupart des victimes ont été piégées par les flammes alors qu'elles se trouvaient dans leurs voitures. "C'est sans doute la plus grande tragédie que nous ayons connue ces dernières années sur le front des incendies de forêt", a déclaré le premier ministre portugais Antonio Costa.

"La priorité, c'est de sauver des personnes qui pourraient toujours être en danger", a-t-il relevé.

Trois autres victimes sont décédées par inhalation de fumée.

Ce responsable a précisé que deux des personnes mortes avaient perdu la vie dans un accident de la route, ajoutant que quatre des personnes blessées étaient dans un état grave.

Le feu s'était déclaré samedi peu avant 15H00 locales (14H00 GMT) dans la commune de Pedrogao Grande.

La police judiciaire a "réussi à déterminer qu'un orage sec est à l'origine de l'incendie", écartant la piste criminelle après avoir trouvé un arbre frappé par la foudre.

"Il est difficile de dire s'ils fuyaient les flammes ou ont été surpris par le feu ", a déclaré le secrétaire d'État aux Affaires intérieures, Jorge Gomes.

Plusieurs villages ont été touchés et un plan d'évacuation a été mis en oeuvre pour certains d'entre eux, selon le Premier ministre. L'étendue des dégâts causés n'était pas encore connue dans la nuit de samedi à dimanche. La majorité des victimes déjà identifiées "sont mortes dans leur maison, qu'elles n'avaient pas abandonnée à temps", a souligné le Premier ministre Antonio Costa.

Ce dimanche matin, deux Canadairs espagnols devaient être dépêchés sur place pour appuyer les pompiers portugais.

Le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa s'est rendu sur place pour rendre hommage au travail des pompiers et présenter ses condoléances aux familles des victimes, "partageant leur douleur, au nom de tous les Portugais". La canicule (les températures avoisinent les 40 degrés en ce moment dans la région) et les vents violents ont alimenté l'incendie tout au long de l'après-midi et ont rendu encore plus compliquée l'intervention des nombreux pompiers mobilisés.

À travers le pays, près d'une centaine d'incendies de forêt faisaient encore rage dimanche soir 18 juin, combattus par plus de 2.000 pompiers.

Relativement épargné en 2014 et 2015, le pays avait été durement touché l'an dernier par une vague d'incendies qui avaient dévasté plus de 100 000 hectares sur son territoire continental.

Recommande: