Admission post-bac: situation dégradée, inquiètude des syndicats étudiants

17 Juin, 2017, 11:38 | Auteur: Christine Vaugrenard
  • APB : tous les candidats à une PACES auront une place

Forte hausse du nombre des étudiants et stagnation du budget des universités font craindre aux syndicats étudiants un recours accru au tirage au sort pour réguler les entrées dans certaines facs, et une orientation par défaut pour quantité de jeunes.

Une situation que déplore l'Unef, un des deux principaux syndicats étudiants, qui craint que des milliers de jeunes se retrouvent sur le carreau. Ont obtenu satisfaction seulement 54% des postulants à une inscription en fac de Staps (sciences et techniques des activités physiques et sportives), 70% en psychologie, 76% en droit et 93% en première années des études communes de médecine (Paces), a rappelé la présidente de l'Unef, s'appuyant sur les chiffres du ministère de l'Enseignement supérieur.

46% des demandes en Staps rejetées. Un phénomène à l'oeuvre depuis plusieurs années. Tous ces candidats avaient placé ces choix en premier voeu.

Pour Claire, Jérémy et Mathéo, 3 des 4 en attente, le choc est violent; à quelques jours de passer leur Bac, ils voient leurs attentes de cursus sérieusement remises en question: "Ce tirage au sort n'est pas vraiment la meilleure solution; on ne sait pas trop ce qu'on va faire encore; déjà attendre la 2e séance du 27 juin où il y aura de nouvelles places tirées au sort suite aux désistements, puis une 3e chance le 14 juillet avec les places libérées par ceux qui auront échoué au Bac". Le ministère a indiqué vendredi qu'ils obtiendraient finalement une place à l'issue de la deuxième vague de réponses fin juin. Elles étaient 78 l'an dernier à la même époque. Elle note qu'un Livre Blanc sous le précédent quinquennat et la Conférence des présidents d'université (CPU) estiment cet effort à un milliard d'euros supplémentaires par an pendant dix ans. Elle a indiqué peu après sa prise de fonction vouloir mettre fin au tirage au sort à la rentrée 2018.

Comme chaque année, l'Unef met en place un service d'aide et d'information aux futurs étudiants, avec un numéro vert (0806.079.069) et un site internet actif à partir d'hier.

La Fage, premier syndicat étudiant, prône, elle, "un vrai travail sur l'orientation au lycée et un meilleur lien entre le lycée et l'enseignement supérieur".

Recommande: