Times Square: le chauffard est un ex-militaire avec un casier judiciaire

19 Mai, 2017, 10:17 | Auteur: Eugenie Lecerf
  • Julianne Moore: A Cannes nous sommes aussi là pour danser

Du cinéma postmoderne naguère avant-gardiste qui a fini par devenir trop conscient de lui-même, notamment dans le surfait Carol, en compétition à Cannes il y a deux ans.

Haynes ne cherche pas à tout moraliser, et malgré la portée forte de son récit transforme le tout en voyages initiatiques bardés aux sentiments. Lorsque les deux histoires se rejoindront enfin, ce sera sous les auspices grandioses du Also Sprach Zarathustra de Deodato, et par l'entrée en scène d'une Julianne Moore marchant avec détermination sur la 74 Rue.

Habile créateur d'images, Todd Haynes s'amuse à filmer la partie ancienne en noir et blanc et joue avec une BO d'enfer pour souligner l'importance des bruits et les silences sans jamais réussir à nous emporter dans sa danse. Il y a Rose (Millicent Simmonds), fillette sourde et solitaire qui grandit dans le New Jersey de 1927 avec les gratte-ciel de la Grosse Pomme en ligne de mire.

Times Square, au cœur de Manhattan, avec ses théâtres, ses magasins et ses panneaux lumineux géants est l'une des places les plus connues au monde et attire quotidiennement des touristes du monde entier.

Le film entremêle deux histoires à des époques différentes.

"Wonderstruck" est un scénario de Brian Selznick, l'auteur de "Hugo Cabret" adapté au cinéma par Scorsese. C'est à travers les yeux des enfants qu'on la découvre. Les trois sont excellents: la petite fille, le jeune garçon et l'ami qu'il se fait dans le musée. Le film a reçu un très bel accueil. Il faut lire le film comme un chant d'amour à la ville, à l'espoir toujours vivace qu'elle est ce lieu dédié aux fétichistes du merveilleux, aux orphelins parvenant à se trouver une famille, à la transformation des faibles en courageux, et passer sur le reste - les longueurs, l'entrecroisement un peu mécanique des fils narratifs. Il nous plonge dans les méandres de la famille, avec un couple en pleine séparation, dont l'enfant disparaît.

Enfin, la sélection Un Certain Regard s'est offert une très belle ouverture avec Barbara de et avec Mathieu Amalric. C'est Jeanne Balibar qui interprète l'actrice qui va jouer la chanteuse dans un film qui lui est consacrée.

Recommande: