Sauce tomate : la mafia derrière "l'or rouge" ?

19 Mai, 2017, 21:42 | Auteur: Hugues Grosjean
  • En Italie la tomate pourrie par la mafia En Italie la tomate pourrie par la mafia

Pire, ce serait un "produit de marchandise de prédilection". Au terme de deux ans et demi d'investigation, l'Empire de l'or rouge, Jean-Baptiste Malet dévoile aujourd'hui une enquête inédite sur un marché de la tomate, corrompu à l'échelle mondiale. Transformées dans le pays, ces conserves seront ensuite étiquetées "produites en Italie" alors qu'elles peuvent contenir des tomates de Californie, d'Espagne.et de Chine! Jean-Baptiste Malet décrit une agriculture italienne en partie contrôlée par les mafias. "Les consommateurs ne savent pas ce qu'ils mangent à cause des pratiques opaques des conserveries", affirme le journaliste. "La quasi-totalité des Africains, Bulgares ou Roumains qui travaillent dans les récoltes ne sont pas déclarés" et gagnent "entre 1,16 et 1,33 centime d'euro par kilo de tomates ramassé".

L'enjeu est de taille pour les organisations criminelles: de 13 à 15 milliards d'euros par an. Elle en importe aussi en quantité, pour la fabrication de sauces, de concentrés ou de tomates pelées qui serviront par exemple à la création du ketchup.

Recommande: