Report de l'annonce du nouveau gouvernement à mercredi

19 Mai, 2017, 00:58 | Auteur: Eugenie Lecerf
  • Le président Emmanuel Macron lors de la cérémonie d'investiture dans la salle des fêtes de l'Elysée le 14 mai 2017 à Paris- Francois Mori

L'annonce de la composition du gouvernement d'Édouard Philippe, initialement prévue mardi 16 mai en fin de journée, a été reportée à mercredi 17 mai 15 heures, l'exécutif expliquant vouloir se donner un "temps de vérification" des situations fiscales et d'éventuels conflits d'intérêts, a annoncé l'Élysée dans un communiqué.

Depuis lundi, une centaine d'élus de la droite et du centre ont signé un appel à "répondre à la main tendue" par le nouveau président, élu sur un programme autoproclamé "et de droite et de gauche".

En attendant aujourd'hui, si on retrouve dans un même gouvernement Jean-Yves Le Drian, ministre sortant de la Défense de François Hollande, et Bruno Lemaire, ex-ministre de Nicolas Sarkozy et candidat malheureux à la primaire de droite, Emmanuel Macron aura réussi un premier pari: innover en dépassant les traditionnels clivages de la politique française.

Ses parents professeurs - son père est décédé - lui ont donné le goût des lettres: avec son compère et ami Gilles Boyer, juppéiste comme lui, Edouard Philippe a écrit deux romans policiers. Le premier secrétaire, Jean-Christophe Cambadélis a estimé: "Maintenant c'est clair: avec un Premier ministre de droite, le Parlement a besoin de gauche". Au deuxième jour de son mandat, Emmanuel Macron est passé à une nouvelle étape de son opération de fracturation et de recomposition de la vie politique, en s'alliant avec une figure de la droite: le maire (Les Républicains) du Havre et député de Seine-Maritime, Edouard Philippe, un énarque peu connu du grand public, âgé de 46 ans, l'un des héritiers politiques d'Alain Juppé. Combien de personnalités de droite et combien de gauche. Un cliché uniquement avec les femmes du gouvernement, en compagnie du Premier ministre Edouard Philippe et du Président Emmanuel Macron, a aussi été pris. Le président et le Premier ministre étant des hommes, il va falloir être ferme pour confirmer ce message.

Le secrétaire général du parti, Bernard Accoyer, a reconnu "un bouleversement" mardi. Même dans le fief électoral de son mari au Havre, où ce dernier est maire depuis 2010, il est rare de les apercevoir en famille.

Emmanuel Macron a nommé un gouvernement paritaire de 22 membres dont trois ministres d'Etat: le maire de Lyon Gérard Collomb à l'Intérieur, le très populaire militant écologiste Nicolas Hulot à la Transition écologique et le centriste François Bayrou à la Justice.

Le nouveau chef de l'Etat est crédité de 45% de confiance, contre plus de 50% chez ses prédécesseurs.

M. Macron a par ailleurs promis d'ouvrir la République aux représentants de la société civile. "Emmanuel Macron voulait que les femmes occupent des ministères de premier plan et ne soient pas reléguées à des portefeuilles qui leur sont traditionnellement dévolus ou moins importants", note l'entourage du nouveau président. Il pourrait choisir de propulser de jeunes espoirs issus du monde de l'entreprise, comme Astrid Panosyan, passée par la direction d'un groupe immobilier, la spécialiste de la communication Axelle Tessandier ou la féministe Marlène Schiappa, présidente du réseau Maman travaille. Olivier Ihl voit ici une "stratégie" de la part du président qui "vise à remplacer la traditionnelle bipolarisation droite-gauche par un regroupement pro et anti-Europe".

Recommande: